Technologie et emploi : Grenoble à la pointe

Son tissu économique compte des start-ups innovantes, son marché repose sur le développement de nouvelles technologies, ses employeurs recherchent des talents à la pelle… En bref, Grenoble est la ville qui bouge en ce moment.

articleImage

Avec ses 684 000 habitants, Grenoble est la 11ème ville la plus peuplée de France, le 2ème bassin d’emploi de la région Auvergne-Rhône-Alpes et également le 2ème bassin d’emploi cadres de cette même région. Ses forces : la recherche et développement et la fabrication de biens d’optique ou d’électronique, autrement dit principalement des secteurs à la pointe de la technologie, ce qui en fait un véritable aimant pour les entreprises innovantes et les profils à la recherche de défis à relever. Elle a d’ailleurs été l’une des premières villes de la French Tech.

 

« Nous sommes chanceux car à Grenoble, il y a un centre où l’on peut trouver beaucoup d’expertises, souligne Eric Baissus, président du directoire de Kalray, développeur de composants informatiques intelligents. Nous travaillons aussi énormément avec les universités et écoles sur place. Mais il est vrai que les profils que nous recherchons, essentiellement des ingénieurs hardware ou logiciels, sont une denrée de plus en plus rare. D’autant plus qu’en tant que start-up, nous sommes extrêmement vigilants pour avoir les meilleurs. Nous n’avons pas besoin de très grosses équipes, mais de compétences. » Heureusement, la localisation aide à attirer les meilleurs : « Grenoble a une belle image pour les jeunes, et notre moyenne d’âge est de 32 ans. Il y a les montagnes, la nature, et c’est une ville très jeune. »

 

Le Top 3 des entreprises attractives

Le podium des entreprises les mieux notées par leurs utilisateurs sur Viadeo dans la région de Grenoble reflète de manière logique les activités les plus présentes dans la ville. En troisième position se trouve en effet un institut de recherche affilié au CEA, le LETI (Laboratoire d’électronique et de technologie de l’information). « Créé en 1967, il compte aujourd’hui plus de 1 900 chercheurs, travaille avec plus de 330 entreprises partenaires, et surtout dispose de plus de 2 700 brevets », liste Julien Breuilh, directeur des études chez Viadeo. Eric Baissus ajoute que « Il est très connu à Grenoble mais aussi dans la France entière comme étant à l’origine d’un très grand nombre de nouvelles technologies. »

 

Vient ensuite une entreprise de 40 collaborateurs fondée en 2002 et spécialisée dans le conseil en ressources humaines : le cabinet Neptune RH, « dont l’ADN est le recrutement de profils issus du BTP. Il recrute des profils cadres et professions intermédiaires, mais également tous les profils pénuriques, précise Julien Breuilh. Avec son développement, il s’est positionné non seulement en France, mais à l’international. »

 

Enfin, c’est une compagnie dans l’ère du temps qui remporte la médaille d’or puisqu’elle exerce dans le conseil en stratégie digitale. Comme l’explique Julien Breuilh, la Haute Société « accompagne notamment les entreprises dans la fidélisation et dans l’image, mais également dans leur transformation. »

Séverine Dégallaix

Le replay de l'émission :