Comment réussir un projet GMAO

mardi 15 septembre 2009
Jean Pierre Vernier
Expert Maintenance, Ingénieur Conseil Maintenance AMO
Saint Germain Sur Ecole, France
La réussite d?un projet de GMAO ne consiste pas seulement à effectuer le bon choix en matière de logiciel. En réalité le projet commence bien avant l?acquisition du logiciel et continue bien après sa mise en ?uvre informatique.

Si vous pensez que le simple fait d?acquérir un logiciel de GMAO facilitera votre gestion et que les bénéfices viendront automatiquement, vous pouvez acquérir n?importe quel logiciel (prenez donc le moins cher !). Il vous rendra certes des services car la plupart sont aujourd?hui très conviviaux et performants, mais vous passerez à coté du sujet.

En revanche si votre démarche s?inscrit dans une logique de progrès, avec des objectifs définis et réalistes ce dossier apportera l?aide à la réflexion, nécessaire à l?élaboration et la réussite de votre projet GMAO.
0
trouve trouvent cette discussion intéressante
mardi 15 septembre 2009
Jean Pierre Vernier
Expert Maintenance, Ingénieur Conseil Maintenance AMO
Saint Germain Sur Ecole, France
>1 - définir ses objectifs
>Cela peut nécessiter un audit financier et
>organisationnel - durée 1 à 3 semaines.Des entretiens
>avec la DG. Des priorités sont fixées par la suite avec
>la définition d'une politique de maintenance adaptée.

>2- concevoir le tableau de bord - durée 1 à 3 jours
>Imaginer les indicateurs propres à l'entreprise, ils
>sont classés sur 3 niveaux hiérachisé et interactifs:
>statégique, sectoriel, outils. Nous reviendrons par la
>suite sur les détails mais ils doivent être créés
>AUTOMATIQUEMENT par l'utilisation de la GMAO(processus)
>.Les normes AFNOR peuvent voue sonner quelques exemples
>à adapter.

>3- définir les processus ou procédures organisationnels
>de l'organisation informatisée souhaitée - durée 1 à 2
>semaines
>Qui fait Quoi Quand Comment associer les indicateurs
>à ces processus
>Tenir compte des réalités terrain et des "non dits".

>4- rédaction du cahier des charges (40 pages environ)-
>durée une semaine
>contraintes techniques informatiques (SGBD, OS,
>architecture,...)
>contraintes organiques (conceptio du logiciel,
>structurant ou non, worflow ...)
>fonctions souhaitées

>5- achat du logiciel et installation - durée quelques
>semaines

>6- paramétrage maquettage qui sera rapide du fait de la
>connaissance des processus 1 à 4 semaines

>7- constitution de la base de données, test,
>prototypage - durée variable

>8- formation lancement - durée qq jours

>9- exploitation de la GMAO réunions mensuelles autour
>du tableau de bord

>NB : que mes amis informaticiens me pardonnent j'ai
>volontairement résumé les tâches informatiques.

>Questions et autres idées sont les bienvenues.
mercredi 16 septembre 2009
Pascal FUSARO *
Accélérateur de Performances de Production et Maintenance
SERVON, France
La liste des points clés pour réussir la mise en place d'une GMAO peut aussi être complétée par une autre clé de succès :
- la conduite du changement

C'est d'autant plus important que les objectifs définis par la Direction Générale et Technique impliquent un nouveau standard de résultats, un gap de performance.
D'où les modifications de processus de maintenance, voire d'organisation, que vous avez cités....et donc un changement à gérer tant pour la production que la maintenance, sans oublier approvisionnement, magasinage...

Autre point à prendre en compte : la culture technique de l'entreprise.
Est-elle écrite, expliocite, partagée ?
Un audiot est effectivement nécessaire pour identifier les bonnes pratiques et celles qui seront à davelopper.
Mais également pour identifier les freins au changement.
mercredi 16 septembre 2009
Jean Pierre Vernier
Expert Maintenance, Ingénieur Conseil Maintenance AMO
Saint Germain Sur Ecole, France
En effet et j'ai constaté qu'il faut sur certains points entamer une véritable négociation. Prenons par exemple le compte rendu d'OT (CR)

Intérêt pour l'entreprise
Informations précises, historique
Indications chiffrées des dysfonctionnements et de leur coût,

Intérêt + ou - pour le technicien (à discuter avec lui)
Contrainte et peur du "flicage"
Mutualisation des connaissances entre collègues
Reconnaissance des compétences lors de réunions d'exploitation des CR d'OT
Meilleure communication avec la hiérarchie

Un autre exemple : la constitution des arborescences et des listes de causes de pannes, symptômes. Plutot que de désigner un malheureux stagiaire, faire de petites réunions avec les techniciens en faisant appel à leur expérience, le résultat est souvent surprenant en qualité et quantité d'informations et la motivation garantie ccar on s'est intéressé à eux.

Il ne faut donc pas hésiter à commencer par les aspects les plus motivants.