Un dimanche du mois de juin

mercredi 14 mars 2012
En y pensant, le souvenir me revenait en mémoire. C’était quelques mois plus tôt, lors d’un dimanche du mois de juin que nous avions passé chez Tonton Frédéric et Tata Lili. Pendant le repas, Maman, comme à son habitude, n’avait pas pu s’empêcher de casser l’ambiance en me disant :

« Tu veux une fessée ? »

Vite ! J’avais regardé Tonton pour qu’il vînt à mon secours parce qu’en général, il prenait ma défense. C’est là qu’il m’avait dit :

« Si un garçon baisse ta culotte, c’est du viol. Faut pas te laisser faire ! »

C’est en septembre, en ayant vu Nadia se faire baisser sa culotte, que je compris… que ce que les grandes personnes appellent « fessée déculottée », c’est du viol et ça, ça ne me faisait vraiment pas rire. J’aurais volontiers échangé ma place avec Nadia.

Je savais qu’il fallait relativiser. Quand Tonton m’avait dit :

« Si un garçon baisse ta culotte, c’est du viol. Faut pas te laisser faire ! »,

Maman s’était levée de table et avait dit :

« Moi, je m’en vais » ;

Papa s’était levé à son tour et avait dit à Tonton :

« Viens ! On va s’expliquer dehors. »

Tata était intervenue pour calmer le jeu et avait dit à Maman :

« On sait bien que c’est pas toi le croque-mitaine mais si la petite rencontre le croque-mitaine, il se comportera exactement comme toi pour obtenir d’elle ce qu’il veut. »

Tonton avait ajouté :

« Elle est trop obéissante, c’est inquiétant. Il faut qu’elle apprenne à ne pas se laisser faire. »

Moi, je voulais seulement devenir parfaite.

SEX AND DESTROY un nouveau son rock ?
1ère partie : DATE ET LIEU DE NAISSANCE
chapitre 1 : Viol d’enfant

section 3 sur 9
http://lappeldelahordelivre.blogspot.com/2010/0...
2
Gerard JAMET , Sylvie Bret trouve trouvent cette discussion intéressante
lundi 21 mai 2012
Sylvie Bret
Telesecretaire a son compte
la roche sur yon, France
il avait raison ton tonton ...