Je suis fou !

samedi 20 décembre 2014
Bruno DRUILLE
Chargé d'études développement durable, Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie
Nanterre, France
Fou de peur ? Fou de colère ? Fou d'imagination ?.
Dans ma précédente communication, je parlais d'enjeu économique et politique.
Maintenant cet enjeu politique et économique atteint une envergure internationale.
L'état a vendu 49,99% des parts de gestion de l'aéroport de Blagnac à des voyous ( http://argent.canoe.ca/nouvelles/snc-lavalin-re... ).
Vous saurez tout avant Noël, les retombées économiques de communications et de pots-de-vin sont colossales. Médiapart est déjà sur le filon.
La Symbiose (SNC Lavalin + Chinois + quelques autres) va révolutionner la plateforme aéroportuaire de Toulouse.

Je suis fou de prévoir plus que les annonces, c'est-à-dire 30 millions de passagers dans moins de 20 ans. Je ne suis pas fou d'imaginer qu'ils veulent rentabiliser à outrance leurs mises.
Je suis fou d'imaginer à Francazal les transferts d'activités de Blagnac moins rentables (aviation d'affaires, vols de nuit, charters, avions les plus bruyants...). Je ne perds pas la tête en concluant que cela coulera les prix de l'immobilier autour de Francazal (votre maison et vos terrains à -50% de leur valeur actuelle).

Je suis cohérent quand j'entrevois dans moins de 15 ans un effondrement du secteur aéronautique (le TGV sera arrivé à Toulouse). Ce sera fou de constater que les gestionnaires de Francazal/Blagnac décrèterons l'arrêt complet et définitif de la base Francazal et que les 500 hectares (base + alentours) qu'ils auront achetés une misère deviendront de l'or massif pour les promoteurs immobiliers.

Quelle folie faire pour contrer cette autre folie ??
Il serait possible (fou !) de contrer les géants chinois. Les voyous SNC Lavalin décrétés pestiférés par la banque mondiale( http://www.banquemondiale.org/fr/news/press-rel... ) n'auraient jamais dû obtenir la concession de gestion pour 45 ans. En 2014 quand ils l'obtiennent, ils sont bien fichés par la banque mondiale, alors l'état n'a pas correctement géré ce dossier d'AOT. Alors une démarche judiciaire pourrait annuler l'attribution de ce marché de l'AOT et exclurait ces spéculateurs/magouilleurs et du même coup ruinerait leurs projets d'optimisation de Blagnac au détriment de Francazal.

308 millions, je ne suis pas fou, c'est une grosse somme. Mais je suis dingue de lui accoler 100 millions de dessous de table (une folle peccadille !; si vous cherchez un peu, vous trouverez que SNC Lavalin est soupçonné de détournement de plusieurs milliards de dollars).

Cordialement.
0
trouve trouvent cette discussion intéressante