Offre d'emploi Siemens / apprenti traducteur

vendredi 5 juillet 2013
Sandrine Rizzo
Assistante administrative et commerciale | anglais, allemand, espagnol
Aix en Provence, France
Bonjour à tous,

J'ai été dernièrement étonnée de tomber sur une offre d'emploi proposée par Siemens, qui cherche un "apprenti" traducteur, pour un contrat d'apprentissage.

Voici le lien : http://www.cadresonline.com/emploi-apprenti+e+t...

J'aimerais savoir si la formation en contrat d'apprentissage est devenue pratique courante dans la profession ou si cette offre n'est qu'un cas isolé. Les universités proposent-elles ce type de contrat à leurs étudiants ? Enfin, que deviennent les étudiants à l'issue de ces missions, comment le diplôme est-il validé ?

Merci d'avance pour vos réponses et témoignages !
Sandrine
4
Anne LEROY , Chabane Cheballah , Marie-Paule Cadi , Andrea Halbritter trouve trouvent cette discussion intéressante
lundi 8 juillet 2013
Eva Delacoute
Traductrice/relectrice anglais/espagnol vers français
Orléans, France
Bonjour Sandrine, je me dois de vous répondre, ça me concerne !
En effet, à l'issue d'une Licence d'anglais, je ne savais pas trop quoi faire (enfin si, traduction, mais je n'en avais eu que des avis négatifs) jusqu'à ce que je découvre un Master Traduction : une formation en alternance par contrat d'apprentissage, à Evry. Je ne pensais pas que c'était possible dans ce domaine, je ne savais même pas que ça existait, et j'ai foncé. Je voulais poursuivre mes études dans la traduction mais je voulais une expérience professionnelle concrète, plus qu'un stage, et le programme semblait très intéressant et varié : parfait pour moi.

Ce n'est pas un cas isolé, cela se fait aussi dans une des facs à Paris (Diderot je crois), je pense ailleurs en France aussi, mais les stages sont beaucoup plus courants.
Je recommande l'apprentissage, il n'y a rien de mieux que l'alternance sur un an !
C'est mon plus beau projet professionnel...

La plupart des étudiants de ma promotion étaient gestionnaires de projets dans des agences de traduction parisiennes, ce qui était le cas pour moi (mais à Orléans puisque j'habite dans le Loiret). 2 personnes ont réussi à être sous-titreurs pour une entreprise de postproduction. Ceux qui n'ont pas réussi à décrocher un contrat d'apprentissage ont basculé en stage pour pouvoir trouver plus facilement.

Une minorité a ensuite été embauchée mais pas de CDI à ce que je sache... Pour ma part, je me suis mise en profession libérale en tant que traductrice indépendante (mon objectif professionnel ultime !) après 19 mois en agence de traduction en tant que gestionnaire de projets et relectrice (13 mois d'apprentissage et 6 mois de CDD).
Et ce qui a plu à l'agence de traduction qui m'a embauchée, c'est que j'allais rester plus longtemps qu'une période de stage et que j'allais être là toutes les semaines (3 jours par semaine) sur un an et pendant les congés scolaires, pratique pour mon "maître d'apprentissage" pour que je sois toujours au courant des projets en cours.
J'ai été leur première apprentie.
Je pense que c'est bénéfique autant pour l'étudiant que pour l'employeur, sur bien des points.
De plus j'étais considérée comme une salariée à temps plein, rémunérée à environ 70 % du SMIC, avec tous les avantages de l'entreprise (tickets restaurant, couverture sociale...).

Je sais une chose : je n'aurais jamais eu le courage de me mettre à mon compte sans être passée par une formation professionnelle longue et très formatrice. J'ai tout appris grâce à cette formation en alternance, grâce aux cours théoriques mais évidemment et surtout à la pratique. Nous sommes 3 (c'est peu) à être à notre compte depuis.

La formation professionnelle représentait le plus gros coefficient et nous étions évalués par nos maîtres d'apprentissage, sur plusieurs points (prise d'initiatives, compétences acquises et/ou à développer...).
Nous avions aussi un oral en fin d'année, comme un rapport de stage (plutôt un rapport d'apprentissage !)

Voilà ce que je peux vous dire sur l'apprentissage dans le domaine de la traduction.
N'hésitez-pas si vous avez d'autres questions.

Bien à vous,

Eva Delacoute
mardi 23 juillet 2013
Sandrine Rizzo
Assistante administrative et commerciale | anglais, allemand, espagnol
Aix en Provence, France
Merci Eva pour votre témoignage convaincant ! Pourvu que ces initiatives se multiplient au niveau national, cette formation professionnalisante manquait dans notre métier !
Bien cordialement,
Sandrine
mercredi 23 octobre 2013
Denis MOREAU
Responsable Qualité - Terminologie, Tradutours
Tours, France
Bonjour
Nous avons pris voici quelques années une étudiante en contrat d'apprentissage de l'Université d'Evry Val d'Essonne afin de remplacer une collaboratrice partie en congés maternité.
Nous avons été très satisfaits.
Apparemment, très peu d'universités offrent cette possibilité.
Cordialement
Denis Moreau
mardi 28 octobre 2014
Amine Trad
Étudiant Master 2 Langues Étrangères Appliquées
Evry, France
Bonjour !

Je suis justement un étudiant de l'Université d’Évry qui recherche activement une alternance. Je suis d'accord avec Eva Delacoute sur le fait que l'apprentissage est beaucoup plus formateur qu'un stage mais il est également plus difficile à trouver. Je suis donc à la disposition des entreprises intéressées par un apprenti volontaire, dynamique et appliqué.

Cordialement

Amine Trad (mon vrai nom)