Publicité = Poésie (Blaise Cendrars)

mardi 26 septembre 2006
Mohamed Ben jerad*
Gérant, Promodif (Promotion et Diffusion)
Menzah, Tunisie
Pour ceux qui ne connaissent Blaise Cendrars, j'offre ce texte admirable et merveilleux sur la Publicité.

Voici la réponse de Blaise Cendrars (grand écrivain français du XXème siècle ) à une question sur la publicité ( en 1957 ) :

Publicité = Poésie
La publicité est la fleur de la vie contemporaine ; elle est une affirmation d’optimisme et de gaieté ; elle distrait l’œil et l’esprit.
C’est la plus chaleureuse manifestation de la vitalité des hommes d’aujourd’hui, de leur puissance, de leur puérilité, de leur don d’invention et d’imagination, et la plus belle réussite de leur volonté de moderniser le monde dans tous ses aspects et dans tous les domaines.
Avez-vous déjà pensé à la tristesse que représenteraient les rues, les places, les gares, le métro, les palaces, les dancings, les cinémas, le wagon restaurent, les voyages, les routes pour automobiles, la nature sans les innombrables affiches, sans les vitrines (ces beaux joujoux tout neufs pour familles soucieuses), sans les enseignes lumineuses, sans les boniments des haut-parleurs, et concevez-vous la tristesse et la monotonie des repas et des vins sans les menus polychromés et sans les belles étiquettes.
Oui, vraiment, la publicité est la belle expression de notre époque, la plus grande nouveauté du jour, un art.
Un art qui fait appel à l’internationalisme, au polyglottisme, à la psychologie des foules et qui bouleverse toutes les techniques statiques ou dynamiques connues, en faisant un utilisation intensive, sans cesse renouvelée et efficace, de matières nouvelles et de procédés inédits.
Ce qui caractérise l’ensemble de la publicité mondiale est son lyrisme.
Et ici, la publicité touche à la poésie.
Industriels, faites faire votre publicité par les poètes d’aujourd’hui.
On m’a souvent demandé quelles étaient les sept merveilles du monde moderne ?
Les sept merveilles du monde moderne sont :
1. le moteur à explosion ;
2. le roulement à bille SKF ;
3. la coupe d’un grand tailleur ;
4. la musique de Satie qu’on peut enfin écouter sans se prendre la tête dans les mains ;
5. l’argent ;
6. la nuque dénudée d’une femme qui vient de se faire couper les cheveux ;
7. la Publicité.
J’en connais encore sept cents ou huit cents autres qui meurent et qui naissent tous les jours.
________________________________________________________________

Je pense que ce texte reste dans l'air du temps en ce XXIème siècle naissant.
0
trouve trouvent cette discussion intéressante