Rédaction de contenus - indications tarifs & prix 2015

samedi 6 juin 2015
Stephane BOURHIS
Community Manager | Communication | Strasbourg & Alsace | Rédacteur Red-Act
STRASBOURG - HOENHEIM, France
Pour la 5ème année (après une pause en 2014), le Hub « Rédactrices & Redacteurs - Conception Rédaction & Piges » (près de 3700 membres) publie un baromètre indicatif des prix et tarifs des métiers de rédacteurs. Rassemblés par Stéphane Bourhis ( www.red-act.com ) créateur du hub, les tarifs sont indicatifs et méritent d’être affinés.

Sur la base de « produits » définis et ne tenant pas compte de la spécificité technique, des déplacements ou de l’expérience des rédacteurs, on arrive aux moyennes suivantes (les chiffres entre parenthèses sont des extrêmes très décalés par rapport à la majorité des réponses) :

REDACTION:
- Publi-Rédactionnel (1500 signes) : de 60 à 180 euros (45-200)
- Article (3000 signes) : de 100 à 360 euros (50-600)
- Article (6000 signes): de 200 à 500 euros (100-600)
- Dossier (12000 signes) : de 300 à 800 euros (175-1050)
Attention : des prestataires off-shore peuvent proposer des textes de 1500 signes à partir de 6 €. On regrettera qu’il n’y ait pas une protection aux frontières de l’Europe, voire de la France. Equitablement, ces prestataires mériteraient de revoir aussi leur prix à la hausse.

WEB
- 1 page web (création) - 1000 signes : de 50 à 100 euros (30-120)
- 1 page web (création) - 1500 signes : de 60 à 200 euros (50-150)
- 1 page web (réécriture) - 1000 signes : de 30 à 60 euros (15-75)
- 1 page web (réécriture) - 1500 signes : de 45 à 75 euros (30-80)

COMMUNITY MANAGER - Tarif journalier : de 300 à 500 euros (300-1000) –se faire détailler les contenus à la vente ou à l’achat
REDACTEUR (MISSIONS) - Tarif journalier : 200 à 500

Plus de 150 réponses ont été traitées : Nous ne revendiquons pour ce travail aucun aspect scientifique. Il se veut indicatif des pratiques revendiquées par des rédacteurs en activités !

LA BONNE NOUVELLE : la remontée des minima … La profession devra cependant inciter les autoentrepreneurs à saisir la chance de leur statut sans pour autant fausser un marché fragile !

LA RAISON : L’amplitude des prix dépend de l’offre, de la demande, des régions, des interlocuteurs mais aussi des statuts fiscaux qui créent de profondes inégalités sur le marché.

PRIX BAS : Les prix très bas correspondent à des personnes disposant de statuts particuliers (autoentrepreneurs, offshore) ou de personnes faisant cela en plus d’un autre emploi et qui sont dispensées d’un certain nombre de charges.
On noter souvent des flous statutaires : Certains rédacteurs sont professions libérales, d’autre en autoentreprise et certains mêmes à la maison des artistes ! La variation des missions et l’arrivée du web dans le métier fausse encore le jeu.

CONCLUSION :
ce baromètre de la rédaction 2015 révèle donc toujours des distorsions statutaires et pratiques mais aussi des tensions économiques conjoncturelles voire des concurrences peu loyales.

L’absence de représentativité de nos professions n’est pas sans poser souci. On notera la montée des métiers de l’écrit digital en France. L’ensemble mériterait que l’on organiser la représentativité.

A FAIRE
Je vous invite à diffuser cet indicateur autour de vous et à inviter les rédacteurs à pratiquer un juste prix permettant de vivre de son travail et de faire reconnaître la valeur de ce dernier.

Merci pour votre participation 2015
Stéphane BOURHIS ( www.red-act.com )
25
mardi 9 juin 2015
Jean-Philippe BOCQUILLON
Conseiller funéraire - Loire-Atlantique
Nantes, France
Bonjour, existe-t-il aussi une grille de tarifs pour prendre en charge l'actualisation régulière d'un site pro? Je dois faire une proposition pour une agence qui me demande d'assurer la mise à jour du site de leurs clients.

Merci pour votre réponse, bonne soirée,

Jean-Philippe Bocquillon
mardi 9 juin 2015
Agnès Barret
Indépendante rédaction et audiovisuel santé
Montrouge, France
Merci Stéphane ! Très utile.

Cordialement, Agnès Barret
mercredi 10 juin 2015
Evelyne LE FLOCH
Rédactrice web en freelance, LE FLOCH
Frébuans, France
Merci Stéphane. Inutile de brader ses prix sans pour autant léser le client. Si on lui donne de la qualité, des prix ajustés mais corrects, on peut les fidéliser.

Jean-Philippe, tout dépend du temps que tu passeras en recherches diverses, documentations, écrits...
Il est préférable d'évaluer le temps passé sur un site de ce genre (fais une simulation), le travail qui est exigé pour l'actualisation, les compétences requises... Après tu pourras faire une offre correcte.
jeudi 23 juillet 2015
Christine COMTE
Chargée de communication web
Evreux, France
Merci beaucoup pour ces fourchettes de prix : je débute dans le métier et cela m'aide à fixer mes tarifs sans me brader. Toutefois, j'ai une petite question : ces tarifs s'entendent hors taxe ?

Merci d'avance de votre réponse.

Bien cordialement,

Christine Comte
jeudi 3 mars 2016
Marie-helène Bru
Management de projets, collaborateur de Cabinet, communication & RP
Beauvais, France
ben je vais laisser tomber. La précarité organisée, merci !
lundi 26 décembre 2016
Véronique Maly
Rédactrice pigiste, plusieurs entreprises sur internet
Narbonne, France
Depuis 18 ans que j'exerce ce métier, j'ai vu, eu et lu tout ce qui peut se demander et proposer en la matière. Bref, je pense qu'on ne peut pas demander des tarifs fixes et identiques pour tous nos clients. Tout dépend de la complexité du travail demandé et de sa quantité.

Il est nécessaire de s'adapter aux demandes si l'on veut vivre décemment de notre métier. Personnellement, je travaille avec certains mêmes clients depuis des années donc, je ne redéfinie même pas le prix avec eux. Je ne fais qu'augmenter les charges progressant chaque année.

Pour les clients occasionnels, je discute avec eux et nous définissons ensemble le prix des textes en fonction de plusieurs paramètres.

Quand je manque de travail, je propose d'autres tarifs plus avantageux mais pour de la rédaction simple.

Ce que je peux vous dire, c'est que j'ai assisté à la baisse spectaculaire des tarifs proposés depuis qu'un grand nombre de personnes s'improvise rédacteur.
vendredi 12 mai 2017
S'adapter aux demandes, totalement d'accord. Mais il y a des fois où les bras m'en tombent.
La société Likibu, start-up recherche des rédacteurs capables d'user de mots clés. Il faut penser au référencement. Leur tarif est de 3,5 € pour 500 mots. J'ai bien fait préciser, il n'y a pas d'erreur de virgule.
Ce n'est plus de la pige, c'est de l'esclavagisme!