Entretien d'embauche : 6 questions incontournables

mardi 22 février 2011
Gisela BONNAUD *
Talent Acquisition & Recruitment Expert, SAFRAN Aircelle
Le Havre, France
Préparez-vous aux 6 questions incontournables :

Dans le flot de CV que vous venez de recevoir, trois ou quatre candidatures sortent du lot L'entretien va vous permettre d'en savoir plus sur ces postulants. Petit inventaire des questions incontournables à (se) poser pour éviter les erreurs de casting.

1 Relatez-moi votre parcours professionnel

La première question est cruciale, car elle donne le ton de l'entretien. A ce stade, évitez les questions pièges ou les comportements froids; cherchez, au contraire, à briser la glace. «Au début de l'entretien, il faut savoir faire preuve d'empathie pour mettre à l'aise le candidat Cela vous permettra d'en savoir plus sur son comportement et sa personnalité», conseille Anne Saüt, directrice générale du cabinet de recrutement Diversity Conseil. L'idéal est de débuter l'entretien de recrutement par une question ouverte, qui donnera au candidat l'opportunité de vous résumer son parcours professionnel. Une question a priori banale, mais riche d'enseignements. «En laissant parler la personne, vous pourrez juger de son esprit de synthèse, de sa capacité à contenir son stress et à s'exprimer dans la durée», ajoute Anne Saüt.

2 Quels ont été vos principaux succès et échecs profeesionnel ?

La transition est aisée: le candidat vient de vous retracer les grandes étapes de son parcours; invitez-le à s'attarder sur les tops et les flops de sa carrière. «Le recruteur doit aller au-delà du CV et creuser certains moments du parcours du candidat en lui demandant des exemples, des anecdotes. Cela vous permet de mieux cerner la personnalité de votre interlocuteur et, au passage, de démasquer des bluffeurs», assure Philippe Villemus, professeur à Sup de Co Montpellier et auteur de Faire passer un entretien de recrutement (éd. d'Organisation). Tel candidat vous assure qu'il dépassait fréquemment ses objectifs chez son ancien employeur? Demandez-lui des détails, comme par exemple de vous relater sa plus belle vente. Votre interlocuteur se vante d'être un bon manager? Poussez-le à vous raconter des faits vécus. Bref, exigez du concret. Sans oublier de vous pencher sur les échecs du candidat. Vous jaugerez ainsi son degré d'honnêteté et testerez son esprit de répartie face à une question à laquelle il ne s'attendait probablement pas. «Ce genre de questions permet d'évaluer la capacité du candidat à rebondir dans une situation imprévue, donc sa résistance au stress. Des qualités essentielles pour beaucoup de postes à responsabilités», précise Philippe Vidal, associé du cabinet de recrutement Vidal Consultants.

3 Quelles raisons vous poussent à vouloir changer d'entreprise ?

Entre les éternels insatisfaits, qui papillonnent d'un poste à l'autre sans jamais se fixer, et les irréductibles râleurs, qui ne savent pas partir autrement qu'en claquant la porte, à vous de débusquer les mauvais numéros... Or, explorer le passé professionnel de chaque candidat vous permettra de cerner les raisons qui l'ont poussé à quitter ses employeurs successifs. L'objectif? «Comprendre ce que recherche la personne dans sa vie professionnelle, quels sont les moteurs qui la font avancer», indique Anne Saüt, de Diversity Conseil. Argent, pouvoir, sécurité de l'emploi, compétences nouvelles... A vous de comprendre quelles sont les motivations premières de votre interlocuteur, et de vous demander s'il va pouvoir s'épanouir pleinement chez vous.

4 Je vous confie le poste. Quelles décisions prenez-vous d'emblée ?

Il est temps de jauger la réelle aptitude du candidat au poste. Pour ce faire, n'hésitez pas à poser des questions franches, directes, voire un brin iconoclastes. «Beaucoup de candidats ont des réponses toutes faites aux questions classiques. Il faut aller au-delà des questions standardisées», affirme Marc Lewitanski, vice-président de Co-Spirit, une agence de communication de 70 salariés. Quand il mène un recrutement, ce chef d'entreprise aime jouer les provocateurs. «Je cherche souvent à créer une tension dans la conversation pour tester la réaction du candidat», confie-t-il.

Les mises en situation sont, en cela, riches d'enseignements, car elles vous permettent d'évaluer certaines compétences-clés, comme la capacité d'analyse et la réactivité. Le candidat, surpris, bredouille de vagues explications? «Cela prouve qu'il n'a pas réellement réfléchi au poste, mais surtout qu'il a du mal à contenir son anxiété», tranche Philippe Villemus.

5 Commente vous décrivent vos proches?

Au terme d'un entretien de recrutement, vous devrez tout connaître - ou presque - de la personnalité du candidat. Pour vous aider à vous forger une opinion, vous pouvez lui demander de s'autoévaluer. «Demandez-lui ses qualités et, surtout, ses défauts, suggère Anne Saüt, de Diversity Conseil. Cela vous permettra, au passage, de juger son degré d'honnêteté intellectuelle.» Un candidat ne se trouve que des qualités? Méfiez-vous. Surtout, l'auto-évaluation vous permet de voir si la personne se connaît bien et cherche à capitaliser sur ses points forts tout en corrigeant ses faiblesses.

6 Pourquoi vous levez- vous chaque matin ?

La question est déroutante. Elle doit donner lieu à un dialogue approfondi qui aura pour objectif d'identifier les priorités d'un candidat. Est-il du genre carriériste, qui fait passer le travail avant tout ou, au contraire, privilégie-t-il sa vie de famille, au risque de négliger, parfois, ses responsabilités professionnelles? Alexandre Noto, consultant au cabinet de recrutement Concerto, se souvient d'un père de famille divorcé, qui s'occupait de son fils deux jours par semaine et convoitait un poste axé sur l'international. «Si je ne l'avais pas questionné sur sa vie privée, j'aurais commis une grosse erreur de recrutement», avoue-t-il.

Source : Chef d'entreprise.com
http://3.ly/Bdry
1
Audrey Haberland trouve trouvent cette discussion intéressante
lundi 28 février 2011
Dejan MARKOVIC
Stratège digital / Formateur / Médias sociaux / Webmaster / Rédacteur Web
Nantes, France
Bonjour,

Merci pour ces très intéressants témoignages.
Il est vrai qu'on nous pose les questions mais que côté recruté on ne sait pas toujours ce qu'on souhaites obtenir derrière les réponses.
Cela va nous éclairer un peu...
lundi 28 février 2011
6 Pourquoi vous levez- vous chaque matin ?


Pour boire mon café ! lol

Ah ce n'était pas ce que vous demandiez :))
lundi 28 février 2011
Dejan MARKOVIC
Stratège digital / Formateur / Médias sociaux / Webmaster / Rédacteur Web
Nantes, France
Ou bien 6- pour que le jour se lève... ;-)
samedi 30 avril 2011
Yves GAUTIER, Coach Entretiens
Coaching entretien d'embauche, EntretienEmbauche.TV
Paris, France
Merci pour ce post très intéressant.

J'ai une astuce a vous proposer concernant le point 4

"Je vous confie le poste. Quelles décisions prenez-vous d'emblée ?"

L'astuce consiste a parler au présent, comme si vous étiez dans le poste.

De cette manière, il sera beaucoup plus facile pour le recruteur de vous imaginer dans le poste.

Exemple: "Je lance un audit avec la direction comptable. Je réunis mes collaborateurs" etc...

L'astuce consiste aussi à "jouer" la situation.

Exemple: "Je réunis mes collaborateurs un matin autour d'un café, et je leur dis "Notre objectif est de doubler le volume des ventes sur internet pour parvenir à un chiffre d'affaire de 123 000 euros en Janvier de l'année prochaine".

Autre aspect de l'astuce: je donne des chiffres précis, des détails qui font vrai (la réunion autour d'un café) histoire de créer une ambiance.

Au total, cette astuce consiste a parler comme si vous étiez déjà dans le poste.

Bonne chance pour vos entretiens!
jeudi 7 juillet 2011
Audrey Haberland
Assistante de gestion, Voip Partners (Buronetwork;callbooster)
Paris, France
Bonjour,

Moi qui suis à un niveau moindre par rapport à vous tous, je suis actuellement apprentie comptable. Pour mes entretiens futur quels seraient les pièges sur les quels je pourrais tomber ? Car mes entretiens ne se passe pas du tout comme vous dites.

merci