Le hard discount et les grandes marques

mardi 9 septembre 2008
Jean Chalouin
Management harmonieux : maperspective
Paris, France
mariage de raison ou baiser de serpent?
les grandes marques dans un contexte de marché difficile trouvent à court terme un écoulement pratique, économique en logistique et en investissement promotionnel,mais quid de la transmission des valeurs de marques? et quid des réactions/pressions des enseignes d'hyper de super et des centrales qui gèrent de la proximité?
est ce qu'il n'y a pas un risque de transfert de volume d'un circuit vers un autre???
Le hard discount trouve là une augmentation substancielle de son panier moyen,ainsi qu'un moyen avec la LME de monter au front de bagarres de prix pour renforcer leur positionnement...., en s'appuyant sur l'image des marques, mais nous savons que le rapport de la majorité des clients au HD est basé sur la non tentation et le gestion de la valeur Caddie? quel seuil acceptable???
enfin quelle différenciation avec les supermarchés? l'offre augmente (donc les coûts d'exploitation), l'attractivité économique du NO Brand peut être mise en cause (véritable source de valeur ajoutée aujourd'hui pour le HD) en particulier par les efforts que vont faire les enseignes généraliste sur le développement de leur MDD (positionnante et entrée de gamme)
à suivre de près.......
Fin 2009, nous devrions être éclairé sur ces réflexions et bien évaluer les tendances
0
trouve trouvent cette discussion intéressante
mardi 9 septembre 2008
François Bérard
Directeur commercial associé gérant, Bellerive Food
Versailles, France
>Je partage assez ce point de vue.
Je pense que le hard-discount "perdra son âme" à vendre des produits de grande marque. Pour plusieurs raisons:
* pourront-ils avoir sur ces produits un positionnement pvc meilleur que la gms traditionnelle, même avec la LME: pas sûr. Les hypers ne le laisseront pas faire. Le consommateur pourra alors se rendre compte que le HD n'est pas forcément plus compétitif.
* le HD repose sur le concept 1 besoin, 1 produit. S'ils intègrent de la MN dans leur assortiment, ils cassent ce concept, et perdent leur image chez le consommateur.
* l'augmentation des assortiments conduira à une augmentation des coûts de structure: informatique, supply, mise en rayon,... donc à une perte de compétitivité
mardi 10 février 2009
Régis Borius
Dirigeant, Szépségakadémia Kft Hongrie / Princent Kft Hongrie
Budapest, Hongrie
>En ce qui me concerne, je serais tenté de dire enfin! A
>l'époque, quand je travaillais pour le HD, c'était une
>véritable demande de la part des clients. Il sagit de
>MN incontournable et inimitable que bien souvent les
>enfants imposent à leurs parents. L'objectif n'est pas
>de se battre sur le prix mais bien de détenir ce genre
>de produits afin d'éviter que le client n'aille le
>chercher ailleurs. Quand à l'augmentation des coûts, vous pouvez leur faire confiance pour régler ce problème!