La redécouverte du goût...Les 5 tendances alimentaires 2012/2013, Part 3.

jeudi 10 janvier 2013
Anne sophie Dumont
Planneuse stratégique, Agence Anis
Paris, France
Pour cette nouvelle année nous entamons la troisième tendance alimentaire de notre CookBook Automne/Hiver 2012/2013. Après avoir écouté en premier lieu le mouvement « stop au global gâchis », et après s’être penché sur la réinvention du chemin de notre alimentation entre la terre et nos assiettes. Réinvention qui a bien entendu des conséquences… plutôt positives puisque les français ont ainsi redécouvert le GOUT.

Comment ?

En cuisinant soi-même. En effet, 60% des français déclarent aimer cuisiner.
Pour 2 raisons : la maîtrise du budget, mais également pour la provenance des produits.
Cette émergence du fait-maison refait surface depuis quelques années. Une tendance à lier avec le retour à l’authenticité, la tradition et à la maitrise de son alimentation.
Le succès du « Cook it Myself » se voit également dans les cours de cuisine, dont le nombre a explosé avec plus de 200 000 personnes qui y ont participé en 2012 quand ils n’étaient que 5 000 en 2004. Mais également dans les rayons de livres de cuisine qui sont toujours plus étendus même au sein des grandes surfaces. Un mouvement de starification du fait maison s’est également engrangé depuis quelques années avec toutes les émissions télévisées autour de la cuisine et la peopolisation des chefs cuisiniers. Les individus cherchent à se mettre à la place de ces chefs qui deviennent accessibles à tous. Des concepts comme « Un jour, un chef » offrent même la possibilité à tous de devenir chef d’un jour.

Les marques ont cernées nouvelle tendance du fait-maison chez les consommateurs et nous aident désormais à faire du fait maison. On peut citer pour exemple : les cubes pour préparation maison de smoothies, les kits de légumes pour pot au feu, les préparations Alsa pour glaces ou macarons maison, le succès des machines à pain, des yaourtières, les kits à tarte Goulibeur grand prix du SIAL Innovation 2012…
Les marques ont su passer du « fais-le pour moi » au « aide-moi à bien le faire ». En termes de produits, cela fait toute la différence.

Ce retour du goût dans nos bouches s’observe aussi dans le circuit de la restauration avec l’émergence du concept de la bistronomie. Les restaurateurs préfèrent revisiter les traditions culinaires, plutôt que d’innover dans le luxe et l’improbable. Répondant ainsi aux désirs des français qui, au restaurant, souhaitent manger plus équilibré et plus sain, sans pour autant faire de concessions sur le plaisir lors de leurs repas à l’extérieur.

Ce plaisir du goût se retrouve dans l’industrie alimentaire puisque 52,5% des innovations alimentaires de 2012 avaient pour fonction première de satisfaire notre plaisir gustatif. Des innovations qui correspondent aux attentes des consommateurs. 8 français sur 10 déclarent s’offrir de temps en temps des produits alimentaires « petits luxes » pour des moments de pur plaisir.

Dans l’alimentation, le consommateur a donc dit stop à l’alimentation préparée. Il arbitre son alimentation en y incluant un maximum de fait maison puisque il a aujourd’hui retrouvé le plaisir du goût et n’est pas près de la laisser aller…

A la semaine prochaine.
0
trouve trouvent cette discussion intéressante