Les médias sociaux et nos assiettes. Social Media Week 2013 by Anis

mercredi 27 février 2013
Anne sophie Dumont
Planneuse stratégique, Agence Anis
Paris, France
La semaine dernière les 4 coins de la planète (ou plutôt les 10) ont vécu au rythme de la Social Media Week. Une semaine entière de conférences ouvertes à tous, sur des sujets dont on rêve d’avoir tous les jours plus d’infos : les réseaux sociaux. Vous l’aurez compris l’agence Anis a couru toute la semaine au rythme de ces conférences et nous vos proposons aujourd’hui de les partager ensemble.

Notre premier poste sur la SMW (Social Media Week) illustrera le lien entre les réseaux sociaux et nos si chères assiettes à travers des exemples de marques et de nouveaux concepts.
Personne ne viendra me contredire si j’affirme le point suivant : le digital a changé notre quotidien ! Une des marques emblématiques présentes presque quotidiennement dans nos vies et notre alimentation est Mc Donald’s. Quand McDo s’est posé la question d’amener une expérience digitale brandée dans nos vies, ils ont voulu construire un réel écosystème digital autour de l’expérience de marque pour ses consommateurs. Mais pour développer celle-ci, McDo a d’abord entamer une démarche interne afin d’éduquer ses collaborateurs au digital 360. Ainsi est née la Digital University McDo.
Elle a permis de convaincre l’interne de mener cette démarche d’intégration du digital dans la vie des consommateurs.
Les résultats :
- Le site internet est passé d’un contenu corporate à un site de partage entre la marque et le consommateur.
- D’ailleurs sa page Facebook (unique présence les réseaux sociaux) et son million de fans (tout de même) n’ont pas pour objectif d’être la page la plus likée de France. Ce que McDo souhaite réellement c’est d’engager un lien durable avec ses consommateurs, dans une démarche qui n’est pas ROIste. Or la majorité des marques ne sont que dans une course au plus grand nombre de fans, une démarche purement publicitaire et mercantile, sans pouvoir pour autant démontrer d’une quelconque efficacité…
- Et enfin, sur le point de vente l’expérience digitale se vit à travers une application : Go McDo qui permet de commander son repas et de le récupérer à une borne libre service.

Les marques ne sont pas les seules à s’intéresser aux réseaux sociaux, les
interprofessions alimentaires également. Comme le CNIEL, plus connu sous le nom des « produits laitiers » a lui aussi planché sur sa communication et plus précisément sur Facebook. Le CNIEL avait 2 cibles principales : les jeunes adultes et les ados. Pour cibler les premiers ils ont tout d’abord cru qu’un simple relais des pubs sur la page Fan suffirait. Erreur. La seconde stratégie fut plus payante en interagissant avec les jeunes en leur proposant des quizz fromages ! Eh oui, plus de 150 personnes like et commentent chaque post sur la page « les fromages ». De la même façon la cible des ados est atteinte grâce à une page « Nos amis pour la vie » dont la ligne éditoriale suit l’univers des contes en racontant le monde merveilleux des produits laitiers.

En résumé, pour les marques alimentaires, capitaliser sur ses collaborateurs reste primordiale lors de l’intégration du digital dans la stratégie de l’entreprise. Stratégie qui, sur les réseaux sociaux sera retranscrite à travers une ligne éditoriale qui devra se retrouver dans l’ensemble des prises de paroles de la marque.

Au delà des marques, des entrepreneurs créent de nouveaux concepts alliant cuisine et réseaux sociaux. Le plus marquant : Cookening, co-crée par Cédric Giorgi. La genèse de Cookening vient d’une question simple : « le repas n’est-il pas le 1er média social ayant jamais existé ? »... La réponse est oui, la plateforme sociale autour de la cuisine est alors née. Cookening propose de rassembler des individus à la recherche de tables d’hôtes avec d’autres souhaitant le devenir. Vous pouvez ainsi choisir de rejoindre la table de Julian et Jo pour un dîner espagnol, ou d’inviter d’autres membres pour un dîner français. Cookening connecte les individus et les cultures autour du repas. Le tout grâce à un réseau social innovant.

Alimentation et réseaux sociaux fonctionnent donc logiquement ensemble pour nous apporter de nouveaux services, mais attention à ne pas oublier de débrancher vos assiettes de temps à autres.

A bientôt.
1
Brigitte Billiard trouve trouvent cette discussion intéressante