Ne pas confondre "dame de compagnie et garde-malade

lundi 25 novembre 2013
Sebastien Fournier
Brand Content & Social Media Marketing
Paris, France
|
Publié le 22 nov 2013
Source : AFP
|

- La dame (ou homme) de compagnie pour une personne âgée ne doit pas être confondue avec le garde-malade et tous deux n'ont d'ailleurs pas droit au même salaire, a rappelé la Cour de cassation.
La principale différence, selon la convention collective des particuliers employeurs, est que l'un tient compagnie alors que l'autre travaille et que, la nuit, l'un a le droit de dormir et l'autre pas.

Le salaire de la dame de compagnie, qui peut rester jusqu'à douze heures sur place et dormir dans sa chambre à la condition d'intervenir en cas de besoin ponctuel, notamment pour aider à prendre un médicament, peut être très inférieur au salaire du garde-malade qui doit demeurer à proximité de son client pour intervenir à tout moment.

Les juges ont donc donné tort à la dame de compagnie d'une personne âgée qui réclamait le salaire normal d'un garde-malade alors qu'elle bénéficiait d'une chambre séparée.
La dame de compagnie peut recevoir un salaire limité à un sixième du salaire du garde-malade, lequel a droit au Smic ou au salaire minimum fixé par la convention collective. Elle peut aussi travailler le jour alors que le garde-malade de nuit a un emploi qui lui interdit de travailler le jour.
(Cass. Soc, 20.11.2013, N° 1971).
5
Philip ANDERSON , Laurent Giroux , FLORENCE LE BROZEC , Sandrine Treuillard , trouve trouvent cette discussion intéressante
lundi 25 novembre 2013
Didier Pagel
Administrateur, Gcsms bien vieillir en ile de france
CHAMPIGNY, France
1/6ème du SMIC horaire.. Mazette, nous aussi en France on fini par les avoir les jobs à un euro !! Quand le progrès social est en route.... (peut-être en marche arrière d'ailleurs ?)
lundi 25 novembre 2013
Didier Pagel
Administrateur, Gcsms bien vieillir en ile de france
CHAMPIGNY, France
Loin d'être méconnues, ces dispositions sont très bien connues des conseillers fepem, et des services mandataires.... Aller passer la nuit chez un employeur, même disposant d'une chambre "privée", mais restant a sa disposition si jamais Il sonne... Tout ça Pour 1/6 eme de 9,43€ de l'heure soit 1,57 € de l'heure!. Ces dispositions que vous qualifiez de "parfaitement encadrées" et "loin d'être abusives", ne doivent pas faire oublier que c'est a l'employeur de rapporter la preuve qu'il n'y a pas de travail effectif... Ou de pouvoir quantifier avec exactitude les différentes types d'heures, ....or, La forfaitisation "a l'avance" de ce genre de périodes ne correspond pas toujours à la réalité vécue..
mardi 26 novembre 2013
Didier Pagel
Administrateur, Gcsms bien vieillir en ile de france
CHAMPIGNY, France
Ces dispositions existent depuis longtemps et n'ont pas été modifiées. Si vous me relisez attentivement, je n'oppose pas les personnes privées aux personnes morales dans leur qualité d'employeur; Je dis simplement que les dispositions contenues dans la convention collective du particulier-employeur sont très peu protectrices pour le salarié, faisant de ce secteur d'activité une ectopie aux règles habituellement contactées. ces présences de nuit payées 1/6eme de l'heure, les heures de présence responsables, le temps de travail hebdomadaire lui-même, etc...
Une question puisque vous intervenez dans ce cadre... Seriez vous prête à être payée 1.57 euros de l'heure pour dormir chez une dame âgée ? ( je parles d'un emploi, pas d'une activité bénévole n'est-ce pas..)
mardi 26 novembre 2013
Didier Pagel
Administrateur, Gcsms bien vieillir en ile de france
CHAMPIGNY, France
Les abus des uns, que vous dénoncez, justifient-ils de ne pas pouvoir critiquer ceux des autres ?

de toute évidence, puisque vous ne trouvez en revanche, rien à redire au fait de payer des gens 1/6ème du SMIC, et que vous semblez prête à vous l'appliquer a vous même.. Il ne vous reste plus qu'a passer aux actes et nous faire ensuite part de vos analyses une fois confrontée à la réalité de l'épreuve..

Cordialement,
mercredi 5 novembre 2014
Je viens de lire certains des messages et j'avoue que l'on ne parle plus de garde malade, ni de dame de compagnie ...mais d'esclavagisme récurrent ! Je suis assistante de soins en HAD depuis plus de 5 ans et je ne souhaite plus être en prestataire, mais en mandataire les heures sont nombreuses : du nursing complet, en passant par l'habillage, les repas, les sorties, le ménage, les papiers administratifs etc...on ne peut pas parler de taux horaire, ni se baser sur la base d'un smic et y rajouter des heures et les nuitées en plus des journées.... se sont des métiers pluridisciplinaires. Je travaille actuellement en mandataire pour une personne tétraplégique, un jour de récupération par semaine et 2h de repos dans la journée, ma rémunération mensuelle est fixée à 2500 euros net/mois et cela n'a rien à voir avec un BAC+2/3/4/5/6/7/8 mais aux nombres d'heures et de présence. Il faut faire se métier pour pouvoir en parler. cf