Sujet de stage Master 2 en Biostatistique Bordeaux

lundi 10 décembre 2012
Virginie RONDEAU
Chercheur INSERM en Biostatistique, Consultant indépendant en Biostatistique
Bordeaux, France
Influence de la taille tumorale et des temps de progression sur la prédiction du décès dans les cancers colorectaux : mise en place de modèles conjoints

Direction : Virginie Rondeau (INSERM, Bordeaux) – Cécile Proust-Lima (INSERM, Bordeaux) - Stefan Michiels (Institut G. Roussy, Bordeaux)

Le cancer colorectal est un problème majeur de santé publique. Trente trois mille nouveaux cas de cancer colorectal sont diagnostiqués chaque année en France. Seulement 40% de ces patients seront en vie 5 ans après le diagnostic. On estime que 60% des patients vont présenter des métastases dont un tiers au moment du diagnostic. La possibilité d'une exérèse chirurgicale de ces métastases reste l'exception laissant aux traitements médicaux une place potentiellement très importante.
Les critères RECIST (Response Evaluation Criteria in Solid Tumours) sont l’outil standard pour évaluer la réponse tumorale ou les temps de progressions pour la plupart des essais cliniques en oncologie. La réponse est alors basée sur une comparaison entre la mesure de plusieurs lésions cibles juste avant le début du traitement par rapport à ces mêmes mesures sous le nouveau traitement. Ces critères catégoriels RECIST ne tiennent pas bien compte des caractéristiques de croissance de la tumeur, notamment lors du pré-traitement. Ainsi, la catégorisation de la réponse tumorale selon les critères RECIST ne reflètent pas nécessairement la capacité d'un traitement à modifier la croissance tumorale (telle qu’une réduction de la taille de la tumeur ou un ralentissement de la croissance tumorale).

L’objectif principal du stage sera d’étudier séparément l’influence des temps de progression (basé sur les critères RECIST) et l’influence des mesures quantitatives des tailles tumorales sur le décès chez des patients atteints d’un cancer colorectal et traités par chimiothérapie. Ce travail vise à déterminer quel critère permet de mieux prédire la survie globale.

Données recueillies : nous travaillerons sur des données d’un essai clinique randomisé multicentrique (FFCD 2000-05) géré par l’Institut Gustave Roussy à Villejuif. Cette essai en pratique quotidienne réalisé dans des centres variés (centres hospitalo-universitaires, centres hospitaliers généraux, cliniques, hôpitaux privés, hôpitaux militaires, centres de lutte contre le cancer) souhaite évaluer de façon comparative deux stratégies thérapeutiques, l’une utilisant le 5-FU modulé par l’acide folinique en première ligne et les nouvelles drogues en 2ème/3ème ligne, l’autre utilisant les nouvelles drogues d’emblée en première/2ème ligne. 410 patients avec un cancer colorectal avancé et recrutés entre 2002 et 2006 dans 53 centres seront analysés (1).


Analyse statistique des données :
Nous modéliserons d’abord le lien entre un marqueur longitudinal, la croissance tumorale et la survie globale par un modèle conjoint (2,3). Puis nous étudierons le lien entre des temps de progression de la tumeur (locales ou à distances, selon les critères RECIST), et la survie globale selon d’autres modèles conjoints adaptés aux données de survie (4). Ces deux modélisations seront comparées en termes de capacités prédictives.

Les analyses statistiques se feront sous R (et éventuellement sous SAS).

Compétences requises :

Très bonnes connaissances en biostatistique (modélisation) et bonne connaissance de la programmation sous R. Master 2 en Biostatistique ou équivalent.

Structure d’accueil :

Centre de Recherche INSERM U897 – Equipe Biostatistique
ISPED – Université Bordeaux Segalen
146, rue Léo Saignat
33076 Bordeaux Cedex
http://biostat.isped.u-bordeaux2.fr

Co-encadrement : Stefan Michiels (Institut J Bordet, Bruxelles) et Virginie Rondeau (INSERM, U897, Bordeaux)

Durée du stage : 5-6 mois

Gratification du stage : selon les grilles prévues par l’INSERM (~430 euros / mois)



Contact :

Virginie Rondeau
Virginie.Rondeau@isped.u-bordeaux2.fr
Tel : 05 57 57 45 31


REFERENCES :



1. Ducreux M, Malka D, Mendiboure J, Etienne P-L, Texereau P, Auby D, et al. Sequential versus combination chemotherapy for the treatment of advanced colorectal cancer (FFCD 2000-05): an open-label, randomised, phase 3 trial. The lancet oncology. 2011 Oct;12(11):1032–44.
2. Rizopoulos D. Dynamic Predictions and Prospective Accuracy in Joint Models for Longitudinal and Time-to-Event Data. Biometrics. 2011 Sep 9;67(3):819–29.
3. Proust-Lima C, Taylor JMG. Development and validation of a dynamic prognostic tool for prostate cancer recurrence using repeated measures of posttreatment PSA: a joint modeling approach. Biostatistics. Biometrika Trust; 2009;10(3):535–49.
4. Rondeau V, Mathoulin-Pelissier S, Jacqmin-Gadda H, Brouste V, Soubeyran P. Joint frailty models for recurring events and death using maximum penalized likelihood estimation: application on cancer events. Biostatistics. Biometrika Trust; 2007;8(4):708–21.
0
trouve trouvent cette discussion intéressante