La caserne de la Garde Républicaine, un cas exemplaire…

lundi 10 octobre 2005
Jean-François Fechino
“Découvrir, c’est voir la même chose que tout le monde, mais penser autrement.”
Vif, France
Au centre de Bagdad, dans l’immense enceinte que formait le «complexe du palais présidentiel» avait été construit une caserne pour la Garde Républicaine qui servait de Poste de Commandement et de Quartier Général.
Ce complexe occupait une surface d'environ 2,5 hectares et une partie des bâtiments étaient enterrés. Lors des derniers jours de la bataille de Bagdad, c'était une des rares «poche» de résistance et les forces américaines se sont «acharnées sur ce bastion de résistance».
A partir d’informations obtenues auprès des autorités militaires américaines compétentes, il s’est avéré que cet îlot de bâtiments a reçu en cinq jours :
- 5 missiles HARM-88 HARM (31 kg 603 d'UAm),
- 6 missiles AGM-65 MAVERICK (98 kg 713 d'UAm),
- 2 missiles AGM-86 C/D CALCM (884 kg d'UAm),
- 3 CBU-105 WCMD-SWF de 417 kg qui a répandu 120 sous-munitions «à perçages durs».
Le haut commandement avait aussi fait expédié sur ce QG de la Garde Républicaine pas moins de 20 bombes MK-83, bombes de 482 Kg à haut pouvoir de pénétration pour cible très résistantes, à effet de blast et de fragmentation, contenant 128 kg d'UAm et dont l'explosif est du Tritonal Minol II, représente 89 kg pour parfaire la destruction, sans oublier 12 bombes GBU 31, bombes de "destruction de cibles ennemis à haute valeur stratégique", de 964 kg, dont 578,4 d'UAm.
Les autorités militaires n'ont pas confirmé que des missiles Tomahawk aient été largués, bien qu'on ait retrouvé 2 coiffes intactes dans les décombres.
L'enquête à aussi révélé que de nombreux passages d'A-10. Les Thunderbolt A-10 sont des avions anti-char qui tirent des balles à base d’UAm dont chaque balle de 30mm représente un poids de 0,275 kg d'UAm avec une activité radio isotopique de 10 millions de Becquerels. Chaque avion dispose de 7 chargeurs de 26'181 balles, soit 7200 kg de munitions (7 tonnes 200 kg). Sur ce nombre de balles, 16364 (62,5%) sont à l’UAm, soit un poids de 4500 kg d’UAm (4,5 tonnes) avec une radioactivité de 45.000.000.000 de Becquerels).
Mais les autorités militaires n’ont pas communiqué le nombre de balles tirées lors des derniers jours du "siège". Le bilan des pertes humaines n'est pas non plus connu à ce jour, on sait seulement que 500 hommes, officiers et officiers supérieurs se sont rendus.
Si l'on fait le total, cette caserne a reçu, en l'espace de 5 jours, 19 missiles et 32 bombes !
Tous les armements mis en œuvre comportent de l'UAm, soit un poids total de 12957,34 kg d'uranium appauvri métal 12 tonnes 957 kg !
Ce poids total, ramené à la surface totale de la superficie, mais tout le terrain n'était pas occupé par des bâtiments et au moins deux bâtiments étaient enterrés à plus de 10m sous la surface, représente presque 193 kilogrammes d'UAm par mètre carré ! De ce chantier, près de 45'000 m3 de gravats divers ont été enlevés. Au vu du poids total d'UAm, on peut estimer que chaque mètre cube avait reçu près de 3,472 kilogrammes d'UAm…
Près de 45'000 m3 de déchets de bâtiments et de terre ont été sortis de cet emplacement. Lors du passage aux compteurs Geiger, les émissions de rayonnements radioactifs étaient suffisamment alarmants pour que les services du Génie de l'armée américaine décident d'évacuer, avec précautions (camions bâchés, manipulation avec protection des hommes et nettoyage des machines avec des lances d'incendie avec récupération des eaux de lavage et de nuit).
Et on ne parle ni de l’aéroport international (réouvert depuis aux civils), ni des autres centres névralgiques dans le centre de Bagdad où civils et militaires cohabitaient et continuent à cohabiter, au milieux des décombres et de la poussière radioactive (y compris tous les journalistes !)…
0
trouve trouvent cette discussion intéressante