Le site historique de Montaudran en péril - Lettre d'information

jeudi 25 novembre 2010
André LABAT
SLM Consultant / Project Manager ( > 7 ans d'expérience)
Toulouse, France
En 1914, l’industriel Pierre-Georges Latécoère s’engage comme simple soldat dans l’artillerie, alors qu’il avait été déclaré inapte pour mauvaise vue. La hiérarchie le renvoie cependant à la vie civile, estimant qu’il « rendra plus de service à son pays à la tête d’une industrie que derrière un canon ». Les besoins de l’effort de guerre commandent une mobilisation totale de l’économie du pays. Latécoère transforme son entreprise toulousaine de wagons pour fabriquer des munitions et obus de gros calibre, dont la production nationale doit passer de 700 à 50 000 en quelques semaines. En 1917, le Gouvernement cherche à éloigner l’industrie du front et commande à Latécoère 1 000 avions Salmson de reconnaissance.

« Rien n’existait à Toulouse, tout était à créer et les difficultés de réunir en temps de guerre le potentiel humain et les matériels indispensables étaient quasi insurmontables » écrira Marcel Moine chargé d’organiser la production avec Emile Dewoitine. Une nouvelle usine est créée à Montaudran en bordure de la voie de chemin de fer.

Le 5 mai 1918, le premier avion construit à Toulouse est livré et décolle de la piste de Montaudran.

OU EN SOMMES NOUS ?

Le promoteur KAUFMAN & BROAD a démarré les fondations de sa seconde tranche de travaux sur le site de l'épopée Latécoère - Aéropostale à Toulouse montaudran
ayant pourtant fait l'objet d'un arrêté de protection par le Ministère de la Culture.

Devant les associations de défense du patrimoine aéronautique, le Maire de Toulouse s'était dit favorable à l'étude d'un échange foncier avec le promoteur, le 28 mai dernier.

Plusieurs réunions ont alors été organisées avec la Ville de Toulouse, le promoteur et les notaires des parties pour étudier la faisabilité d'un transfert de parcelles.
Les notaires ont alors confirmé qu'il était juridiquement possible de transférer les futurs immeubles sur des parcelles situées à l'extérieur du site historique.

Or, la Ville de Toulouse est propriétaire de plusieurs grandes parcelles situées au nord et au sud du site de l'épopée sur lequel un nouveau projet d'urbanisme (Aérospace Campus) est à l'étude. Conduit par l'urbaniste David Mangin, ce projet prévoit la création future de plus de 1000 logements sur la parcelle mitoyenne située au sud du site historique.

Le Maire de Toulouse n'a t-il pas là la possibilité de proposer au promoteur l'échange foncier souhaité par tous ?

L'association Toulouse Montaudran - Mémoire d'Avenir (TMMA) et la Fondation Latécoère dévoileront dans quelques jours leur proposition d'aménagement pour ce site historique unique, "tête" de la célèbre Ligne aérienne.

INFORMATIONS ET PETITION

Pétition à diffuser largement
www.latecoere-aeropostale.com
0
trouve trouvent cette discussion intéressante