Newsletter NW Science 12/2010

samedi 11 décembre 2010
Pascal CAIGNEZ
Directeur de recherche, www.nw-science.com
Aix en Provence, France
Cher ami lecteur, connaissiez-vous l’épopée invraisemblable de notre Révolution copernicienne avant de consulter le site de NW Science ? Il est probable que oui, mais aviez-vous auparavant imaginé à quel point cette révolution des idées s’effectua… dans la douleur ? Une douleur qui fut à la fois physique et sociale : Copernic conceptualisa l’héliocentrisme en 1512, mais décida de rendre son œuvre posthume, par crainte de représailles; Giordano Bruno fut condamné et brûlé vif en 1600 pour avoir soutenu les arguments de Copernic, et Galilée fut en 1633 condamné à la prison à vie par l’Inquisition ! Il a fallu attendre la scientifique « preuve satellitaire » des années 60, puis les excuses officielles du Pape Jean-Paul II en 1992, pour que la page de notre archaïque croyance en un géocentrisme tout puissant fût enfin tournée ; après 480 années d’élucubrations savantes.
Vous avez découvert au cours de nos articles que ce véritable combat épistémologique a été parallèle à une autre bataille européenne, celle qui soutient la tolérance et la liberté du changement de point de vue : une bataille vers la démocratie humaine. Le point de vue unilatéral n’est donc philosophiquement plus de mise dans notre société scientifique,… tout comme dans notre société sociale : l’évolution démocratique moderne se vérifie actuellement par la reconnaissance d’une « opposition » au mode de pensée institué.
Après avoir lu notre article The Reality of Time (disponible maintenant sous format pdf), vous pouvez comprendre à quel point cette révolution copernicienne, qui initia un premier changement de point de vue (par inversion de l’angle de vue), à la fois physique et mental, nous permet dorénavant un point de vue beaucoup plus large, donc beaucoup plus libre. En effet, selon que le corps perçoit du dehors (depuis son extérieur), ou du dedans (depuis son intérieur), il perçoit en distances… ou en durées. Vous avez bien compris ce que cela signifie : notre révolution temporelle est en bonne voie ! Très logiquement, cette révolution a vu le jour à partir du schisme scientifique européen du 17ème siècle. Depuis Descartes, Newton, Leibniz, …, puis Einstein et son malaise quantique (Cf. édito n°6, « variables cachées »), le questionnement sur la nature « du » temps a progressé. Notre avis est qu’après 360 années de discussions toutes linéaires autour d’un temps insaisissable, celui-ci va enfin se libérer de l’intelligentsia scientifique, certes officiellement démocratique, mais restée jusqu’alors totalement… unilatérale ! C’est dans cette démarche progressiste que nous avons entamé ce mois-ci la publication d’une trilogie, Story of Time and Space, afin de nous sensibiliser à la nature totalement vivante des espaces et de nos temps, ainsi qu’à leur relation historiquement fondatrice… de toutes nos vies.
- Pourquoi Copernic fut-il officiellement qualifié d’hérétique durant des générations ? L’autorité en place avait-elle prouvé la fiabilité de son géocentrisme ?
- Pourquoi notre idéal démocratique est-il encore et toujours bafoué ? Est-ce que je considère « les autres » au même niveau que « moi-même » ? Exprimé encore autrement : ma vie individuelle est-elle plus, ou moins importante que la vie des autres ?
Ce type de questionnement fondamental nous permettra de nous réapproprier - ce que les corps minéraux, puis biologiques, expérimentent depuis toujours - nos vies corporelles, la vie en général. Vies qui émergent en permanence par relations duales et historiques, entre espaces intérieurs et espaces extérieurs de même nature, afin de développer nos expériences… toutes sensorielles !

Quoi de neuf sur le site NW Science ?
- les articles archivés seront progressivement disponibles sous format pdf. Notre mode de vie plus nomade justifie largement cette adaptation.
- notre partenariat avec Science&Vie vous permet dorénavant d’accéder, via www.science-et-vie.com , à un abonnement NW Science bonifié par un accès gratuit à la publication The Reality of Time.
- afin de mieux associer concepts de science physique, d’épistémologie, de neurosciences et de sciences humaines, nous proposons maintenant une alternance de sciences dures et de sciences molles.
- par la progression de notre lectorat, nous projetons un coût symbolique de 1€ par publication avant le milieu 2011. Ce coût se veut un simple équilibre économique, et ne peut se comparer aux autres coûts de la presse scientifique. En effet, nos exposés proviennent de… « nulle part ailleurs ». De fait, en encourageant vos amis à s’abonner, vous participez à optimiser les publications suivantes !

Enfin, la notion officielle du temps restant encore très molle… même pour les physiciens les plus durs, nous avons adressé une lettre ouverte à la revue Pour la Science, au sujet d’articles parus dans son numéro spécial de novembre « Le temps est-il une illusion ? ». Notre souhait est que cette lettre ouverte permette un débat utile et efficace, dans le sens démocratique évoqué ci-dessus.
Cette lettre ouverte est accessible sur notre site, via l’éditorial en cours.

Bonnes lectures, bonne réflexion, et surtout soyez joyeux de votre temps, en cette fin d’année… toute héliosphèrique !

P. Caignez
0
trouve trouvent cette discussion intéressante