François Hollande dispose d’un an pour inverser la courbe du chômage

lundi 21 mai 2012
BRIGITTE MARTOIA
Formation - Accompagnement du changement
Paris, France
Actuellement, le taux de chômage avoisine les 10 % de la population active. En effet, près d’un jeune actif sur quatre est sans emploi, et les chômeurs de longue durée sont environ 40 % à être inscrit à Pôle emploi. De plus, l’ancienneté au chômage a augmenté de 20 % depuis le début de la crise, à 464 jours.



La principale raison de cette hausse est que la France ne crée plus assez d’emploi alors que la population active progresse. Et même pire, le nombre de poste disponible dans l’économie a fondu de 200 000 ces cinq dernières années.



Selon les dernières prévisions de l’Unédic, le nombre de demandeur d’emploi devrait progresser de 214 000 cette année et le nombre d’emploi marchand régresser de 123 000.



François Hollande a affirmé que l’année 2013 devrait être meilleure au niveau de l’emploi, et ce grâce à une amélioration de la conjoncture internationale et aux premières mesures.



Parmi ces dernières, figure les emplois aidés. Ainsi, dans les prochaines semaines, ce sont environ 100 000 emplois d’avenir qui devront être créés dans les quartiers populaires. Ces emplois d’avenir correspondent aux anciens emplois jeunes de Martine Aubry. Ces derniers avaient pour finalité de permettre d’avoir des petits boulots de cinq ans dans les associations ou les collectivités locales, financés sur fonds publics.



En outre, François Hollande veut créer 500 000 contrats de génération au cours de son mandat. Ces contrats de génération ont pour but d’embaucher un jeune tout en maintenant l’emploi d’un sénior jusqu’à ce qu’il puisse partir à la retraite à taux plein. Les deux emplois seront alors exonérés de charge.



Le nouveau président de la République a également prévu de renforcer les moyens de Pôle emploi et ce afin d’améliorer l’accompagnement des chômeurs et de lancer un plan de rénovation écologique de l’habitat susceptible de créer plusieurs dizaines de milliers d’emploi.



Et enfin, la dernière mesure que François Hollande entend appliquer pour lutter contre le chômage est de rendre plus onéreux les licenciements boursiers, de donner de nouvelles voies aux salariés pour les contester en justice ainsi que de contraindre les entreprises procédant à des délocalisations à rembourser les aides publiques.



Et vous, que pensez-vous de ces mesures pour lutter contre le chômage ? Pensez-vous qu’elles seront efficaces ?





Par Juritravail

Source : Le Figaro, 7 mai 2012
0
trouve trouvent cette discussion intéressante