Le cinéma européen multiplie ses partenariats au bout du monde

jeudi 16 décembre 2010
Sorin Claudiu Marica
Fondateur Noiesis - coworking à Sophia-Antipolis
Sophia-Antipolis, France
Anne CHAON (AFP)

LES ARCS — Le tournage de "Onze Fleurs" s'achève dans la province du Sichuan, première coproduction franco-chinoise bouclée depuis la signature en avril d'un accord entre les deux pays. Une tendance lourde dans le cinéma européen qui multiplie ses partenariats extérieurs.

L'avantage de ces accords, comme l'ont rappelé cette semaine aux Arcs (Savoie) les participants aux journées professionnelles de la coproduction européenne, est de permettre aux films de voyager plus aisément hors de leurs frontières.

Avec la Chine, c'est aussi d'accéder aux centaines de millions de spectateurs potentiels.

La négociation - "âpre" - a duré quatre ans, rappelle Julien Ezanno, à la direction des Affaires internationales du Centre national du cinéma français (CNC): les partenaires chinois auraient bien voulu conserver un droit de regard sur les scénarios, ou sur les voies de diffusion.

"Mais ce qui a surtout prolongé l'exercice c'est le contexte de tension (entre Paris et Pékin) autour du Tibet et de la flamme olympique", chahutée lors de son escale française, poursuit-il. Néanmoins, signé en avril, l'accord est entré en vigueur en septembre.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/AL...
0
trouve trouvent cette discussion intéressante