Julien Laurent

Julien Laurent

Maître de Conférences, ENGEES

Strasbourg, France

Son parcours

  • Aujourd'hui
    2014
    2010

    Maître de Conférences

  • Aujourd'hui
    2014
    2010
  • Aujourd'hui
    2010
    2009

    Post-Doctorant

    Modélisation dynamique du fonctionnement des réacteurs biologiques séquentiels (SBR)

    Le principal objectif de ce travail est de développer un modèle numérique d'optimisation des réacteurs biologiques séquentiels (SBR) pour le traitement des eaux usées. Le travail, cofinancé par l'Agence de l'Eau Seine-Normandie, comporte :
    - l'analyse des données issues de campagnes de mesure in situ, et la participation à l'une de ces campagnes
    - le développement d'un modèle dynamique prenant en compte l'hydrodynamique spécifique des SBR (logiciel de simulation WEST)
    - l'application de la procédure développée par le Task Group de l'IWA "Good Modelling Practice" à la modélisation des SBR
    - le calage du modèle à l'aide des données acquises in situ sur plusieurs sites
  • Aujourd'hui
    2009
    2006

    Doctorant

    Groupe de Recherche Eau Sol Environnement - EA 4330 - Université de Limoges

    Sujet de thèse :

    Modifications de la répartition d'espèces métalliques (Cd, Cu) induites par des prétraitements physique (ultrasons), chimique (ozone) et thermique au sein des procédés à boues activées

    Résumé :

    Les effets de trois traitements de désintégration (ultrasons, thermique, ozone), utilisés pour réduire la production de boues dans les stations d’épuration, sur la rétention du cadmium et du cuivre par les boues activées ont été étudiés. Des études pilotes ont montré que la sonication et le traitement thermique provoquent une suraccumulation de cadmium dans les boues et une fuite de cuivre via l’eau de sortie.

    Durant la sonication, l’augmentation de surface spécifique des particules et la disponibilité accrue de sites négativement chargés accroissent la sorption du cadmium à la surface des flocs. La précipitation est également favorisée suite à l’augmentation de la concentration en phosphates solubles. Ces phénomènes sont également observés suite au traitement thermique et à l’ozonation mais sont contrebalancés par une diminution de la quantités de sites de fixation.

    Suite aux trois traitements, la rétention du cuivre par les boues est limitée suite à la complexation de ce dernier en solution avec la matière solubilisée lors des traitements. Le développement d’un modèle de sorption a permis de décrire l’affinité entre ces composés et le cuivre.
  • Université Limoges

    Chimie et Microbiologie de l'Eau
  • Ecole Nationale Supérieure d'Ingénieurs de Limoges

    Eau et Environnement
  • Aujourd'hui
    2005

    Stage Assistant QSE

  • IUT - Institut Universitaire de Technologie

    Hygiène Sécurité Environnement
  • , Nogent Sur Oise

    Lycée Marie Curie

    Bac S spécialité "Physique Chimie"

Ses compétences

  • ASM
  • Eaux usées
  • Mécanique
  • Mécanique des fluides
  • Micropolluants
  • Modélisation
  • Traitement des eaux
  • Traitement des eaux usées

Ses centres d'intérêt

cyclisme course à pied lecture informatique

Ses mots clés

procédés biologiquestraitement des eaux uséesboues activéesmicropolluantssubstances émergentes biosorptionmodélisation"Activated Sludge Model (ASM)"mécanique des fluides numérique

Sa présentation

Enseignant-Chercheur dans le domaine du traitement des eaux résiduaires, je travaille en particulier sur les thématiques suivantes:

- interactions entre l'hydrodynamique et les processus biologiques et chimiques au sein des ouvrages de traitement (clarificateur secondaire, réacteur biologique : utilisation des outils de la mécanique des fluides numériques et des modèles cinétiques,
- devenir des micropolluants (substances prioritaires et émergentes) au sein des procédés conventionnels de traitement ainsi qu'au développement et à l'étude de procédés innovants pour l'élimination de ces substances des eaux usées et pluviales.


Mes recherches impliquent donc une approche multidisciplinaire comprenant le génie des procédés (dimensionnement, bilans matière, modélisation...), la mécanique des fluides, la chimie (interactions de surface : adsorption, précipitation, etc.) et la biologie (activité des microorganismes).

Les travaux développés impliquent des études expérimentales (études sur pilote, campagnes de prélèvement sur site, etc.) ainsi que la modélisation numérique.

Mon enseignement concerne le génie des procédés appliqué au traitement des eaux (essentiellement eaux usées) que ce soit en formation d'ingénieur à l'ENGEES, en licence professionnelle, en master et en mastère spécialisé. J'interviens également dans le cadre de la formation continue. Les aspects abordés sont :

Génie chimique
Génie microbiologique
Opérations physico-chimiques unitaires
Composition des eaux usées
Choix des filières de traitement des eaux usées
Cultures libres, fixées,
Traitement de l’azote et du phosphore,
Lagunage,
Procédés physico-chimiques,
Traitement des boues,
Traitements tertiaires,
Automatismes.

Son activité sur Viadeo

Il est membre de 1 groupe

Ceux qui ont consulté ce profil ont aussi vu :