Martine BERTRAND

Martine BERTRAND

Enseignante et Consultante en Webmarketing

VERNON, France

Son parcours

  • Aujourd'hui
    2014
    Janvier 2010

    Présidente

  • Aujourd'hui
    2009
    2008

    Directrice de Clientèle Grands Comptes

    1001-5000 employés

    Répondre aux problématiques e-business de nos clients en mobilisant notre connaissance du marketing et de la communication interactive. Organisation de la réponse : analyse du besoin, de la cible et des contraintes de planning et budget. Elaboration d'une recommandation mixant dispositifs innovants, créativité, rigueur, clarté et mesurabilité.
  • Aujourd'hui
    2007
    2005

    Directrice de Clientèle e-Business

    Création de la société, développement des services, de l’identité visuelle et du site web www.minedart.eu.

    Création d’un réseau d’indépendants, experts du web/image/son, afin de proposer des équipes sur mesure

    Réalisation des sites : www.mescan.com ; www.shalikabharata.com ; www.startere.com; www.minedart.info ; www.intelligencerelationnelle.net …

    AMOA e-Marketing & Communication ; supervision et coordination du travail des collaborateurs et élaboration de stratégies e-Business et de plans de communication marketing.
  • MASTER Administration des Entreprises

    Marketing - Entrepreneuriat
  • Physics

    Nuclear Physics
    Thesis : "Photon production in high energy heavy ions collisions"
  • Université Paris 11 Paris Sud

    Physique Théorique Nucléaire
  • Classes préparatoires aux grandes écoles d'ingénieurs

    Math Sup - Math Spé
  • Aujourd'hui

    1001-5000 employés

Ses compétences

  • Communication
  • Réseau
  • Marketing online
  • Intelligence relationnelle
  • Entrepreneur
  • E tourisme
  • E commerce
  • Drupal
  • Conseil
  • Wordpress

Ses langues parlées

  • Anglais
    ***Courant*
  • Espagnol
    **Intermédiaire**

    Ses centres d'intérêt

    Musique - Cinéma - Théâtre - Photo - Lecture - Ecriture - Randonnées pédestres - Aérobic Dansé - Tennis de Table - Escrime

    Ses mots clés

    marketing onlinee commercee tourismeAMOA webStratégie Océan Bleuproduction multimédiaréseaucommunicationentrepreneurformationdrupalwordpressconseilinternetmine d'artévénementielclub d'affairesintelligence relationnelle

    Sa présentation

    J'ai initialement eu une formation scientifique (Magistère de Physique, formation de l’ENS Cachan ; MSc in Physics à McGill avec les Félicitations du Jury), complétée par une formation managériale/marketing à l'IAE de Paris (DESS-MBA MAE), alors que j'étais consultante dans la SSII Unilog.

    Mes premières armes faites dans le conseil en création de sites internet et e-marketing, j'ai intégré Sqli Agency en 2008 en tant que Directrice de Clientèle Grands Comptes pour accompagner d’importants projets e-business de Bouygues Immobilier, Whirlpool Laden, Accor Thalassa, LeNôtre, Printemps, ...

    Puis j'ai créé L’ILE aux Merveilles ( www.l-ile.com), un magazine marchand sélectif lancé début 2011, axé sur l’art de vivre, avec des moyens très réduits. Il a été entièrement développé, configuré et maintenu par moi-même, avec le CMS Drupal, afin de profiter d'une dynamique vertueuse contenu -- > communauté -- > e-commerce. 
L’ILE propose une centaine de références, fédère un fan club Facebook d’une centaine de membres et plus de mille suiveurs sur Twitter. En revanche un budget achats, édito et e-marketing sont indispensables pour faire décoller les ventes.

    Confrontée aux problématiques de rentabilité du e-commerce à travers L’ILE, j'ai conçu la solution de shopping touristique Stouring ( www.stouring.fr) afin de mutualiser les efforts e-marketing des commerçants/artisans et répondre ainsi aux besoins urgents du commerce de proximité qui peine à survivre dans un environnement concurrentiel de plus en plus tendu avec la confrontation nouvelle des sites e-commerce «low cost».

    Ainsi Stouring.fr détectera les "produits phares" nationaux et pourra leur faire bénéficier de la logistique de L'ILE, notamment pour être exposées et vendues à l'international.

    ---
    Ma pré-histoire ;-) :

    J'ai passé mon enfance et mon adolescence à l'Ile de la Réunion (le paradis des randonneurs), que j'ai quittée à 18 ans pour faire une prépa scientifique au Lycée Lakanal à Sceaux (92), en face du magnifique parc de Sceaux (à découvrir si ce n'est pas déjà fait).

    J'aimais tellement la prépa que j'y suis restée 3 ans (;-), suivie par un Magistère de Physique Fondamentale à Orsay (la formation d'ENS Cachan) sur 3 ans.

    J'en ai profité pour faire ma deuxième année en échange à McGill, grande université anglophone à Montréal, pour découvrir les adorables québecois, leur accent (un peu moins adorable), le froid et la neige comme je n'en avais encore jamais vus!

    Ca s'est tellement bien passé qu'ils m'ont proposé de faire un Master de Physique Théorique Nucléaire chez eux, d'y être employée pour donner des cours à de jeunes universitaires scientifiques, tout en validant ma 3ème année de Magistère. J'ai obtenu mon "Master of Physics" avec les Félicitations du Jury (suis sur la Liste d'Honneur du Dean).

    Puis je suis rentrée à Paris où j'ai été Consultante pendant près de 2 ans, tout en entamant un MBA en cours soir (sur 2 ans) à l'IAE de Paris, option Entrepreneuriat et Marketing.

    Mon mémoire de fin d'étude s'intitulait "La Création d'une Société de Production Cinématographique ou Comment devenir Producteur Délégué".

    Mais j'ai pu me rendre compte qu'il y avait un énorme fossé entre la théorie et la pratique lorsque j'ai créé ma société de production cinématographique : "MINE d'ART productions" [ www.mine-d-art.com ]; qu'actuellement, il est extrêmement difficile d'entrer dans le cercle restreint des producteurs cinématographiques français sans bénéficier d'une fortune personnelle importante ou sans être déjà plus ou moins relié à un réseau de production et de distribution en place.

    Or je veux avoir la liberté de proposer des oeuvres "fraîches", porteuses de renouveau, et donc risquées pour des financiers qui se situent avant tout dans une logique d'argent. Pourtant le risque n'est pas forcément incompatible avec le succès commercial et ce sont d'ailleurs souvent les projets les plus risqués - parce que visionnaires, parce que suffisamment avant-gardistes pour ...

    Son activité sur Viadeo