Sophie Gromb

Sophie Gromb

Professeur de médecine légale et expertises médicales

Développe son réseau professionnel
 

En poste chez Chu Bordeaux, Commission Nationale des Universités

Précédents : cour ^énale internationale, Société Française De Médecine d'expertise , ENM, comité du suivi des surriradiés de Toulouse, universités en médecine légale, universités en médecine légale

 

Précédents : ESBM, Université Bordeaux, École Supérieure De Droit Privé, Ecole De Médecine De Bordeaux

 

    En résumé

    Née le 14 avril 1960 à Bordeaux, Sophie Gromb fait actuellement partie des personnalités les plus reconnues en France. Spécialisée dans deux disciplines différentes, elle doit sa célébrité à son expertise en droit et dans la médecine. Mariée, elle habite aujourd’hui dans les quartiers de Pessac, sa ville natale. À 28 ans, Sophie Gromb est diplômée des facultés de médecine et devient docteur. En 1992, elle obtient un deuxième titre de docteur des droits privés et des sciences criminelles. Mais elle ne s’arrête pas là. En effet, la spécialiste de la médecine décide d’élargir ses compétences et continue ses études jusqu’à devenir un docteur en sciences médicales et biologiques en 1997. Active sur le domaine professionnel depuis 1990, elle commence sa carrière en tant que Chargée d’enseignement en médecine légale auprès du « service de l’École Nationale de la Magistrature ». Les fonctions qu’elle occupait au sein de l’ENM lui ont permis de s’épanouir dans son métier. En 2005, Sophie Gromb devient une experte des services de la « Cour de cassation ». Au fil des temps, elle s’est bâti une excellente réputation en ce qui concerne la médecine thanatologique et le droit associé à la santé publique. La femme volontaire et dynamique qu’elle est lui a permis d’intégrer plusieurs organisations importantes comme la commission AERAS, le conseil d’administration URSSAFF ou le conseil d’orientation auprès de l’ONIAM. Entre les années 2007 et 2017, Madame GROMB était à la tête de la direction des services médico-judiciaires CHU à Bordeaux. Il est à noter qu’elle fut membre de la CNAMed de 2003 à 2016. Cet organisme est une instance indépendante rattachée aux « Ministères de Santé et Justice ». D’un point de vue généralisé, la CNAMed s’occupe d’établir et de former des professionnels en accidents médicaux. Depuis ses premières années de formation jusqu’à aujourd’hui, Sophie Gromb utilise ses talents aux services de la médecine légale et du droit public. En 2002, elle a l’initiative de créer un service en médecine légale au sein du CHU de Bordeaux. Constitué de plusieurs unités fonctionnelles, ce service relate de nombreuses spécificités de la médecine légale. Parmi ces unités, on peut citer la médecine du vivant. Cette unité a pour rôle de constater le cas des patients victimes d’agressions et de violences majeures (involontaires ou non). Jusqu’à ce jour, on peut dire que le service de médecine créée par Madame Gromb fait partie des services médicaux les plus performants de toute la France. Sophie Gromb, la fondatrice du CAUVA Le premier du mois de décembre 1999, Madame Gromb opte pour la plus sage des décisions de toute sa carrière. En effet, à cette date précise, elle créa le CAUVA, un acronyme de « Centre d’Accueil en urgence des Victimes d’Agression ». Cette branche de la médecine légale a pour principale attribution d’accueillir toute personne victime de violence et d’agression vis-à-vis de son entourage. Cette décision fut approuvée par le ministre de la Santé, le ministre de la Justice, le ministre de l’Intérieur et le ministre de la Défense à cette époque. La CAUVA permet à ses bénéficiaires de suivre des procédures judiciaires plus rapides et plus faciles, d’être en relation directs avec des services de soins et d’obtenir un accompagnement pluridisciplinaire plus performant. Depuis 2006, la médecine légale est rattachée à l’UHS interrégionale ou Unité Hospitalière Sécurisée. Madame Gromb n’est pas uniquement impliquée dans la création du CAUVA, elle prend également les règnes de la direction du service. En effet, elle dirige le pôle médico-judiciaire à Bordeaux où elle s’occupe des différentes dépositions de victimes d’agression aux environs de Bordeaux. Madame Gromb ne s’est pas contentée de créer des services pluridisciplinaires et intrafamiliaux comme le CAUVA, en effet, elle prend en charge des cas de patients réels pour faire évoluer ses compétences et son savoir-faire dans le domaine de la médecine légale.

Parcours

 

Pdte du Conseil Nat de méd légale

Chez Chu Bordeaux

De janvier 2017 à aujourd'hui
 

membre de la Commission Nationale des Universités (CNU)

Chez Commission Nationale des Universités

De janvier 2014 à aujourd'hui
 

- expert après de la Cour Pénale Internationale 30 juin 2015

Chez cour ^énale internationale

De juin 2015 à janvier 2017
 

membre du conseil d’Administration de la Société Française de Médecine d’Expertise

Chez Société Française De Médecine d'expertise

décembre 2013
 

Professeur associé à l’ENM

Chez ENM

De 2008 à 2013
 

expert référent du comité du suivi des surriradiés de Toulouse

Chez comité du suivi des surriradiés de Toulouse

De mars 2008 à août 2008
nomination par la Ministre de la Santé (2008)
 

Professeur des universités en médecine légale et droit médical

Chez universités en médecine légale

De 2002 à 2008
 

Maitre de conférences des universités en médecine légale

Chez universités en médecine légale

De 1998 à 2002
 

ESBM, Bordeaux

Doctorat es sciences biologiques et médicales, ESBM

De 1992 à 1997

Compétences

 
  • Droit
  • Expertise légale
  • Médecine
  • Médecine légale

Langues parlées

 

Centres d'intérêt

 
  • droit
  • justice
  • médecine
  • santé