Veronique Mula

Veronique Mula

Saxophoniste professionnelle, direction artistique d'atelier Jazz et professeur

A l'écoute d'opportunités
 

En poste chez Couleurs Jazz, EFMM, Musique independente

 

Précédents : IMFP ECOLE DE JAZZ

 

    En résumé

    Bien que née en Avignon (le 10 mai 1966), c’est à L’Isle-sur-la-Sorgue que Véronique MULA grandit, dans le cadre naturel des portes du Lubéron, se nourrissant du silence des espaces rompu par les sons paisibles de la rivière auprès de laquelle elle aime se ressourcer. Cette sensibilité va marquer très vite un jeu qu’elle ne saura exprimer sans idée de rencontre et de générosité. Dès 13 ans, Véronique Mula va découvrir la musique au travers la guitare et le chant mais se tourne très vite vers le saxophone après l’écoute du légendaire « Kind of Blue », où John Coltrane joue aux côtés de Miles Davis, rompant avec les méthodes traditionnelles de composition. A partir de là, elle n’aura de cesse de poursuivre une recherche interactive de la musique et le développement du son, forte de ses souvenirs d’enfance et de ses découvertes musicales qui l’ont persuadée que « la véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu’encadrer ce silence ». Elle étudie le saxophone auprès de Thierry Maucci et d’André Villeger puis au travers de stages avec Franck Lowe, Tony Malaby, Bobby Procelli, Chris Potter et Ellery Eskelin, étudiant ensuite la composition et le contre point au contact de Dominique Lièvre durant 3 années. Forte de ces expériences très riches, Véronique Mula va créer son propre univers musical au sein de différentes formations dont elle sera l’initiatrice. Durant trois années, elle complétera sa formation au sein de l’Institut Musical de Formation Professionnelle (IMFP) de Salon-de-Provence où elle étudiera le jazz (harmonie tonale et modale, saxophone, ateliers d’ensemble, histoire du jazz, ..). Néanmoins, décidée à parfaire sa formation, Véronique Mula part à la découverte de la source du jazz et s’envole vers La Nouvelle Orléans, en 2000 : elle jouera alors durant un mois et demi au sein du « Tuba’s Band », va rencontrer le saxophoniste ténor Earl Turbinton qui sera son « instructeur » sur l’origine et l’esprit du jazz lors du Festival de La Nouvelle Orléans et vivra un moment très fort d’enseignement en jouant à ses côtés au sein d’une église baptiste. La même année, de retour en France, Véronique Mula participe à la classe de jazz d’André Jaume du Conservatoire d’Avignon où elle obtient sa médaille d’or. Dans la foulée, en 2001, elle participe à la création dirigée par Claude Barthélémy, « Tabasco Mental Band », au Théâtre de l’Odéon de Nîmes. Toujours dans la mouvance interactive et dans un souci de développer ses propres compositions, Véronique Mula forme son premier trio en 2003 avec le guitariste Rémi Charmasson et le violoncelliste américain Eric Longsworth ; le trio sera très remarqué lors du Festival du Fort Napoléon à La Seyne-sur-Mer, entre autres en ces termes par le quotidien Le Monde : « Véronique Mula présente ses compositions comme des chansons, sa musique est délie, vive, en éclosion … L’écriture de la saxophoniste Véronique Mula dénote une attention à la construction mélodique autant qu’au développement de la musique. Ce ne sont pas quelques notes, mais bien des histoires. Sans forcer les références, il est autant question de jazz que de rock, plutôt en rappel d’un état d’esprit qu’en appuyant sur les formes et les styles » (Sylvain Siclier – Le Monde). En 2004, son dernier trio composé de Bernard Santacruz et Samuel Silvant sera sollicité par le violoniste Rino Adamo et la pianiste Sergio Corbini pour l’élaboration d’un projet franco-italien de création « Euro Jazz Lab » : la formation se produira à Sienne, Florence et en Avignon au sein de l’AJMI qui va soutenir nombre de ses projets, Louis Sclavis étant invité d’honneur en 2006. C’est également en 2006 que la saxophoniste va faire une nouvelle rencontre musicale qui marquera la naissance du quartet « Les filles », composé de Michelle Véronique, Agnès Binet, Christiane Ildevert et Véronique Mula. En 2007, son chemin croise celui du saxophoniste américain Franck Lowe pour un enseignement qui sera décisif : l’improvisation. « L’esprit d’improv

Parcours

 

Professeur de formation musicale et ear training

Chez EFMM

De septembre 2012 à aujourd'hui
Donne des cours de Lecture de notes en niveau supérieur et Ear training à des élèves en formation professionnelles au métiers de la musique.
 

Professeur atelier jazz et saxophone

Chez Couleurs Jazz

De septembre 2012 à aujourd'hui
 

Saxophoniste professionnelle ( jazz et musiques improvisées)

Chez Musique independente

De janvier 1986 à aujourd'hui

Compétences

 
  • musicienne professionnelle
  • professeur de sax