Willy FURTER

*Membre Premium
Willy FURTER

Concepteur d'une maison de demain

Gaillac, France

Bienvenue sur l'aperçu du profil de Willy FURTER

Devenez membre pour voir son profil complet et vous aussi, donnez un coup de pouce à votre carrière

Son parcours

  • Aujourd'hui
    2017
    2009

    créateur

    Guide à l'autoconstruction

    Procédé industriel constructif d'un habitat économique et écologique


    Ce procédé permet de répondre aux critères suivants :

    SOLIDITE par l’emploi d’acier comme squelette, supprimant les risques de fissuration et d’éboulement. Ce squelette sera protégé contre la chaleur et le froid d’une part, contre l’humidité et la salinité de l’air d’autre part, par un concept breveté.

    ISOLATION THERMIQUE active, rejetant aussi bien les calories que les frigories provenant de l’extérieur et maintenant une température intérieure agréable, en empêchant la fuite des calories intérieures, par les murs et la toiture, contrairement aux isolants traditionnels, qui ne font que freiner leur fuite.

    RAPIDITE DE CONSTRUCTION grâce à l’industrialisation de la préfabrication en usine, des éléments constructifs, maîtrisant leur qualité, puis permettant un assemblage rapide sur site, afin de constituer une coque indéformable, indépendante du sol sur lequel elle repose, et permettant de disposer d’un vide sanitaire.

    ADAPTATION A TOUS LES ENVIRONNEMENTS en proposant des habillages bois, pierres, briques, ou crépis selon les recommandations.

    ACCESSIBILITE A TOUTES LES BOURSES, par la maîtrise des coûts de fabrication, de transport et de montage. Un semi-remorque, équipé d’une grue, suffit pour transporter tous les éléments constitutifs d’un T4 et permettre leur assemblage, en 1 journée.

    • OFFRANT DES POSSIBILITES D’OPTIONS telles que :
    • la récupération gratuite de l’eau de pluie ainsi que des calories solaires, par les murs et la toiture, pour le chauffage des locaux ainsi que la fourniture d’eau chaude aux lave- linge et lave-vaisselle, réduisant jusqu’à 80% leur consommation électrique.
    • Une régulation thermique naturelle de l’habitat et une ventilation adaptée à l’utilisation des locaux.
    • Une protection immédiate contre les risques d’incendie.
    • La pose sur coussins hydrauliques ou pneumatiques afin d’éliminer les vibrations provenant de l’environnement.



    AVANTAGE ECONOMIQUE :

    - Rapidité de fabrication par l’automatisation des moyens de production.
    Des unités d’une trentaine de personnes, implantées où le besoin s’en fait sentir, sans formation particulière, peuvent fabriquer, en 1 heure, les éléments permettant à des équipes de 6 monteurs spécialisés, de construire, en 1 jour, 1 T4 de 90m2, clos, couvert.

    - Facilité de transport.
    Un seul véhicule, équipé d’une grue, suffit au transport et au montage de l’ensemble des éléments constructifs.

    - Rapidité de construction :
    Ne nécessitant pas de dalle de base, grâce à la solidité de sa conception, faite d’une carcasse en acier soudé, indéformable, cet habitat est indépendant du sol sur lequel il repose. Il peut indifféremment être posé sur pieux, sur coussins anti-vibratoires en zône sismique ou proche de voies de communication à fort trafic, ou sur flotteurs en zône inondable. Aucun délai de séchage des matériaux ne vient contrarier une mise à disposition rapide.

    - Accessibilité à toutes les bourses :
    La maîtrise des coûts, associée à une industrialisation, permet une fabrication en série, faisant chuter drastiquement le prix de revient par rapport à une construction traditionnelle.



    AVANTAGE ECOLOGIQUE :

    - Constitué d’une ossature faite d’acier, 100% recyclable et à l’infini, sans aucun traitement chimique de protection, il a une durée de vie plus que centenaire.

    - Isolé à l’air immobile, meilleur isolant thermique, gratuit et disponible partout, il
    permet d’offrir un logement sain, à l’abri de l’humidité, de la chaleur et du froid, à moindre coût.

    - Habillé indifféremment de bois, pierre, brique ou simplement crépi, il s’adapte à toutes les contraintes environnementales.

    - Sa toiture ainsi que ses façades exposées aux rayons solaires, sont conçues de manière à récupérer les calories solaires, gratuites, qui ,associées à l’eau de pluie récupérée, permet d’assurer une climatisation gratuite de l’habitat, été comme hiver, pratiquement partout en France, compte tenu de l’efficacité du procédé d’isolation breveté.

    - Basés sur une façon ancestrale de construire, adaptée aux matériaux actuels, les murs sont constitués d’une zône d’air immobile, séparant les habillages intérieur et extérieur, évitant tout pont thermique, supprimant ainsi le besoin en VMC et en climatiseur.

    - Posé sur un vide sanitaire, il bénéficie, en été, d’une fraîcheur gratuite, qui, injectée dans l’habitat, crée une haute pression , appréciable pour le moral des occupants, contrairement aux VMC qui font vivre en dépression.



  • Aujourd'hui
    2017
    Janvier 2005

    concepteur

    La maison de demain

    Je recherche le ou les partenaires financiers qui me permettront de construire une habitation prototype qui démontrera :
    - la rapidité et la solidité du concept;
    - l’efficacité de l’isolation thermique active permettant de résoudre le problème suivant :
    Actuellement, les statistiques montrent que 30% des calories s’échappent par le plafond et la toiture, 30% par le renouvellement de l’air de l’habitat, 25% par les murs, les 15% restants partagés entre le sol, les ponts thermiques et les ouvertures.
    L’isolation thermique brevetée supprime les ponts thermiques, empêche la fuite des calories par les murs et le plafond, grâce à une succession de lames d’air immobile et de parois réfléchissantes, comme dans les bouteilles thermos.
    Le problème posé par le renouvellement de l’air provient en grande partie par l’emploi des VMC qui, pour extraire l’humidité de l’habitat, pompent ses calories, créent une dépression néfaste pour les occupants et occasionnent des brusques entrées d’air extérieur, froid en hiver et chaud en été, perturbant la sérénité de l’habitat et nécessitant l’apport de nouvelles calories ou frigories.
    Le procédé employé permet, grâce à une domotique adaptée, de créer un régime de haute pression dans l’habitat, bon pour la santé tout en empêchant la pénétration de l’air extérieur perturbateur. Employé couramment dans les salles blanches, les laboratoires et les ateliers de micromécanique, ce procédé supprime les mouvements d’air intempestifs.
    Cette surpression, de quelques millibars, sera réalisée en injectant dans l’habitat, de l’air chaud en hiver et frais en été, provenant soit des calories solaires récupérées, soit de la fraîcheur du sous-sol.
    - L’efficacité de l’isolation hydrique, qui supprime les transferts d’humidité par le sol et par les murs.
    Il y a 30 ans, il y avait des bouilloires sur les fourneaux et des saturateurs après les radiateurs pour humidifier l’air des habitats.
    Les nouveaux modes de construction ont provoqué un apport tellement conséquent d’humidité, qu’il a fallu trouver des appareils, tels que les VMC, afin de l’extraire, emportant, en même temps, les calories.

    Ainsi, en supprimant les ponts thermiques, en empêchant la fuite des calories par les murs et la toiture et en recréant une sérénité dans l’habitat tout en permettant l’ouverture des portes et fenêtres sans perturber l’atmosphère intérieure, il n’est pas interdit de penser que l’apport en calories sera largement apporté par le soleil.
    Le concept permet de récupérer au lieu de ventiler.
    D’autres apports techniques, tels que la protection incendie ou les facilités de déplacement et d’accès aux produits et accessoires pour les personnes âgées, sont également pris en compte.
    En effet, le risque d’incendie est traité incomplètement dans l’habitat, qu’il soit individuel ou collectif.
    Chaque année, des milliers d’incendies se produisent, provoquant des millions d’€ de dégâts matériels, ainsi que la mort de centaines de personnes dont le préjudice est inestimable.
    Une assurance incendie, obligatoire, ne protège pas contre le risque d’atteinte à la vie des habitants et les directives des instances du Bâtiment insistent sur la résistance au feu des matériaux employés, plutôt que de s’attaquer au vrai problème, qu’est le feu.
    Pourtant, dans certains endroits de stockage et de grandes surfaces, des dispositifs d’extinction immédiats sont obligatoires, prouvant ainsi que c’est l’importance financière du risque qui est prise en compte plutôt que la santé des personnes et la valeur sentimentale de leurs biens.
    Lorsqu’un début d’incendie se déclare, les têtes d’extinction concernées l’éteignent rapidement, ce qui est leur fonction, mais continuent de gicler jusqu’à ce qu’une personne vienne arrêter le processus, provoquant plus de dégâts par l’eau que par le feu.
    Autres inconvénients de ce système :
    -risque de fuites d’eau entraînant des dégâts matériels ;
    - risque de gel, obligeant l’utilisation de liquide glycolé, néfaste pour les produits et matériels arrosés.
    Les instances gouvernementales prônent l’installation de détecteurs de fumée alors que ces dispositifs n’arrêtent pas un incendie mais alertent sans contrôler que cette alerte soit perçue par quelqu’un, alors que le feu prospère.
    Une solution permettant de répondre à cette problématique est mise en oeuvre.

    Autre amélioration, l’escalier d’accès au sous-sol et à l’étage est remplacé par un ascenseur d’une simplicité et d’une sécurité éprouvée.
    Cette maison prototype, de 90m2 de surface habitable, aménageable en 126m2 habitables, coûte 50.000€, auxquels viennent s’ajouter le prix du terrain et les options chauffage solaire et protection incendie.
    Un apport de 120.000€ me permettrait donc de construire, en 6 mois, cette réalisation, démontrant toutes les avancées technologiques apportées.
    Chacune de ces améliorations sera protégée par un brevet et son application se fera non seulement sur la construction neuve, traditionnelle ou spéciale, mais également dans la rénovation de l’habitat existant, ouvrant la porte à des milliers de créations d’emplois artisanaux.
    Ce sont également des milliards d’€ d’économie en énergie fossile et en CO2.
    Viendra ensuite le développement industriel du concept, après obtention d’un Avis Technique du CSTB.
    Le coût de la première phase, comprenant la construction d’une unité de production, capable de fournir 1 maison à l’heure au bout d’1 an, avec 30 personnes, est estimé à 1.000.000€

    A 70 ans, je ne peux plus avoir accès aux prêts bancaires.
    Le mal logement n'est pas une fatalité, des solutions existent. Aidez-moi à en concrétiser une.
    Ancien constructeur de machines spéciales, je mets mes expériences industrielles au service de l’habitat.

    Ce développement industriel, capable de devenir aussi puissant que l’automobile, tant le besoin est immense, passera par plusieurs phases décrites plus haut.
    Une possibilité d’aide à ce développement réside dans une action de moindre importance financière mais ayant un résultat plus rapide.
    C’est la réduction drastique du coût de l’eau chaude dans l’habitat.
    J’ai une demande de brevet en préparation, apportant une solution à ce gouffre financier et que je désirerais déposer le plus rapidement possible.
    Je me ferai un plaisir de vous en exposer le contenu lors d’une prochaine rencontre.
    Recevez mes respectueuses salutations
    www.maison-econome.forumpro.fr

    Willy FURTER
    21 rue Saint Vincent de PAUL
    81600 GAILLAC
    willyfurter@sfr.fr
    0980547940
    0695523072


  • Aujourd'hui
    2017
    Janvier 2005

    inventeur

    Des fenêtres sans menuiserie

    Brevet déposé, afin de lutter contre la multiplication des contraintes concernant l'étanchéité et la résistance thermique, des baies vitrées.

    1 DISPOSITIF ASSURANT L'ETANCHEITE A L'AIR, A L'EAU ET AU VENT D'UNE BAIE VITREE Inventeur : FURTER WILLY [FR] Demandeur : FURTER WILLY [FR]
    CE CIB : E06B3/28; E06B5/00; E06B7/16
    Publication : FR2962474 (A1) - 2012-01-13
    Date de priorité : 2010-07-09
    Pour plus de détails: 0980547940

    Actuellement une étanchéité air/eau/vent est nécessaire entre les vitrages et les ouvrants, entre les ouvrants entre-eux, entre les ouvrants et le dormant, entre le dormant et le bâtiment. Toutes ces contraintes obligent à concevoir des menuiseries de plus en plus sophistiquées et plus cher, surtout avec l'arrivée du triple vitrage.
    Pour lutter contre ce phénomène, je développe des types d'ouvertures avec une seule étanchéité air/eau/vent, quelque soit la forme et les dimensions de l'ouverture, lorsqu'il y a 1 seul vitrage, double ou triple, pivotant ou se déplaçant en translation.
    Un joint d'étanchéité est plaqué au bâti et le vitrage vient se plaquer contre lui en fin de fermeture. Appliquable à tous types de constructions, ce procédé permettra une diminution drastique du coût des menuiseries.
    Je cherche à céder des licences d'exploitation.
  • Aujourd'hui
    2017
    Janvier 2005

    inventeur

    Un chauffe-eau solaire invisible

    Dans la majorité des habitats, l’eau chaude sanitaire provient d’un cumulus, alimenté électriquement, qui chauffe et maintient à une température d’environ 60°c, une eau potable destinée à la consommation ainsi qu’à la toilette des habitants.
    Le dimensionnement de cet appareil dépend de la taille de la famille ainsi que de la quantité d’eau utilisée. Le principal désagrément réside dans la brusque chute de température de l’eau chaude lorsque la réserve s’épuise.
    Pour éviter cet inconvénient, plusieurs solutions s’offrent actuellement aux utilisateurs :
    - Faire fonctionner l’appareil actuel en régime forcé, grevant le coût de l’eau chaude car, chaque fois qu’une quantité d’eau est soutirée, elle est remplacée par la même quantité d’eau froide, à environ 15°C, que la résistance électrique va chauffer et maintenir à 60°C, qu’elle soit utilisée ou non ;

    - Remplacer le cumulus actuel par un autre dont la capacité est supérieure, augmentant le coût de l’appareil ainsi que ses frais de fonctionnement ;
    - Le remplacer par un appareil plus élaboré, utilisant un complément d’apport calorique grâce à d’autres sources de chaleur, telles le solaire ou la géothermie.
    - Le remplacer par un chauffe eau immédiat, électrique ou au gaz, dont le principal avantage qu’il ne chauffe que l’eau consommée, mais à un coût plus élevé.
    La présente invention propose un procédé de fourniture d’eau chaude, qu’elle soit sanitaire ou autre, grâce à un captage des calories solaires, intégré aux façades et toitures exposées au rayonnement solaire.
    La principale modification apportée au principe constructif actuel, supprime la ventilation des façades et toitures, par l’utilisation de techniques et de matériaux permettant de constituer autour de l’habitat, une chambre d’air immobile, constituant un matelas thermique, le protégeant aussi bien des excès de chaleur que de froid et capable de piéger les calories solaires, afin de les collecter pour assurer le bien-être intérieur.
    Effectivement, une enquête menée par EDF démontre que 50% de notre facture énergétique sert au chauffage de l’habitat et 17% au chauffage de l’eau sanitaire. La mise en place du procédé selon l’invention, déduit drastiquement la facture électrique.
  • Aujourd'hui
    2017
    Janvier 1977

    Inventeur

    Inventeur

    construction d'une maison prototype
  • Aujourd'hui
    Janvier 2009
    Janvier 2008

    Patron

    Isolation REELLE

    Rien n'est perdu mais il faut réagir.

    Isolation des maisons par l'air immobile

    Les maisons anciennes avaient des murs épais, fabriqués en trois parties:
    - Un mur extérieur, solide, capable de supporter les efforts mécaniques suscités par le vent, ainsi que le poids de la charpente et de la couverture;
    -Un mur intérieur, moins solide, mais capable de supporter les poutres du plafond ainsi que le poids du ou des étages;
    - Un espace de quelques centimètres entre les deux murs, constitué d'air immobile servant d'isolation thermique.
    Les deux murs étaient reliés de temps en temps par des morceaux de bois

    Le principal avantage de ce type de construction est l'absence de pont thermique au niveau des murs de refend et entre les étages avec, en prime, une séparation entre les atmosphères extérieure et intérieure d'où l'absence d'humidité dans les pièces.
    En hiver,l'âtre chauffait les murs intérieurs qui conservaient cette chaleur et la rediffusaient dans les pièces lorsque le chauffage s'éteignait, la nuit par exemple. On n'avait pas le phénomène de mur froid car l'air immobile empêchait le transfert de chaleur vers l' extérieur.
    En été, la chaleur extérieure s'exerçait sur le mur extérieur, et la séparation des murs permettait de garder une température agréable à l'intérieur.

    Le modernisme a bouleversé ce type de construction et a donc négligé la partie thermique ce qui a eu pour effet le passage de l'humidité et du froid au travers des murs.

    Il faut revenir aux anciennes pratiques qui étaient faites de bon sens, en adaptant nos constructions aux impératifs thermiques nécessaires à une qualité de vie dans les habitations.

    Fort de ce constat, j'ai conçu un mur respectant les principes de construction anciens mais utilisant les matériaux modernes avec, en prime, une dose de réflexion, dont les effets thermiques se sont révélés efficaces dans la bouteille THERMOS.

    Avec les moyens de chauffage actuels, équipés de régulation, la densité des murs a perdu de son importance, le but consiste à garder la chaleur produite et éviter sa dispersion extérieure.
    Un film réfléchissant, posé derrière la paroi intérieure du mur, rejette les calories vers l'intérieur. Les murs sont donc à la température des pièces.

    En extérieur, la chaleur solaire est réfléchie par le film réfléchissant placé derrière la façade, ce qui a pour effet d'éviter une montée en température de l'intérieur. Il est impératif de condamner l'utilisation des façades ventilées car elles reproduisent les erreurs du passé. Ce sont de véritables pompes à calories.

    Afin de récupérer les calories solaires et de les utiliser pour les besoins intérieurs, il est possible, derrière la façade exposée au soleil, d'installer un récupérateur de calories avec un stockage et une redistribution intérieure. Ce procédé, breveté, est en cours de mise au point.

    Mais, dors et déjà, une chose primordiale est à restaurer dans le bâtiment, l'utilisation de l'air immobile.

Inscrivez-vous pour consulter le profil complet de Willy FURTER

S'INSCRIRE

Ses compétences

  • Bon sens
  • Construction métallique
  • Economie d'énergie
  • Thermique

Ses langues parlées

  • Allemand
    ****

    Ses centres d'intérêt

    Le bricolage la recherche pour l'amélioration de nos conditions de vie.

    Sa présentation

    Voici une ARME DE CONSTRUCTION MASSIVE

    Quelques clics remplaceront 25 ans d'endettement, de privations et de soucis de chômage et de maladie.

    Retraité de l'industrie métallurgique, j'ai décidé de mettre mes expériences au service de l'habitat.

    Brevet FR 2 999 203 (A1) référence E04B 1/348 E04B 1/74 publié au BOPI le 13/06/2014

    Tout comme l'automobile, qui a permis aux plus aisés comme aux plus humbles, de se déplacer rapidement, confortablement et en sécurité, l'habitat doit pouvoir assurer la sécurité, le confort et le bien-être de chacun, quelque soit son niveau de vie.
    Retraité de l'industrie métallurgique, j'ai décidé de mettre mes expériences industrielles au service de l'habitat.

    Une automobile, 8000 fois plus complexe à fabriquer qu'une habitation, est commercialisée 10 fois moins cher.

    L'industrie automobile arrive à saturation. Elle a démontré qu'en utilisant des matériaux adaptés à la fonction recherchée et des techniques de fabrication automatisées, on peut fabriquer solide et bon marché.
    En prenant exemple sur ce succès industriel, l'habitat doit trouver la solution afin de répondre aux attentes des habitants.
    Les maisons qui se fissurent, qui brulent ou qui inondent, ce ne sont pas victimes de la fatalité .
    Elles ont simplement été conçues suivant un cahier des charges inadapté.


    J'ai conçu une maison dont les éléments sont étudiés afin qu'ils intègrent un maximum de fonctions pour le bien-être des usagers.
    Par exemple, les murs:
    - conservent la chaleur intérieure en période froide, grâce à de l'air immobile, associé à des films réfléchissants;
    - rejettent la chaleur extérieure en période chaude, avec la possibilité de capter, drainer et stocker les calories solaires, afin de les redistribuer pour le chauffage de l'eau et des locaux;

    Insensible aux vibrations environnantes et intégrant n'importe quel environnement, elle est d'un rapport qualité prix exceptionnellement bas et permet à la jeune génération, de pouvoir se développer sans être pénalisée par des emprunts lourds à supporter

    Devant les résultats concernant la rapidité de fabrication et les apports thermiques du procédé employé, j'ai décidé de développer un procédé industriel de fabrications d’éléments, répondant aux attentes d’architectes, de Cmistes, de promoteurs ou d’auto constructeurs.

    Ils présentent les plans de l’habitat désiré, qui seront traduits en éléments techniques qu'ils fabriqueront ou feront fabriquer et assembleront ou feront assembler suivant leurs compétences. Il ne leur restera plus qu'à habiller et décorer leur lieu de vie, et celà en moins de 3 mois.

    Que l’habitation valle 20.000 ou 2.000.000€, les éléments auront la même solidité, la même isolation thermique et le même pouvoir de collecter et distribuer les calories solaires.

    En effet, chacun doit pouvoir bénéficier gratuitement des bienfaits de la pluie et du soleil, afin de vivre sainement, à l’abri de l’humidité, de la chaleur et du froid.

    Ces habitats, ainsi conçus, pourront bénéficier d’une atmosphère intérieure sereine, sans renouvellement intempestif de l’air ambiant, gérée par une domotique adaptée.

    L’eau de pluie collectée, chauffée par les calories solaires, alimentera les lave-linge et lave-vaisselle qui actuellement utilisent 80% d’électricité au chauffage de l’eau et sont sujets aux attaques du calcaire, ainsi gratuitement supprimé. Elle permettra également, outre le chauffage de l’habitat, le chauffage de l’eau sanitaire, pour toutes fonctions nécessitant la potabilité. Après utilisation, elle sera traitée, le plus naturellement possible, et rendue à la nature.

    La climatisation, en période chaude, utilisera gratuitement la fraicheur d’un vide sanitaire ou d’un sous-sol.


    Willy FURTER
    4 Rue Henri MATISSE
    81600 GAILLAC
    0695523072
    willyfurter@sfr.fr
    www.maison-econome.forumpro.fr

    Son activité sur Viadeo