Les questions sur Viadeo

Vous avez une question ? Besoin d’une information ? Echangez avec les membres Viadeo et trouvez la meilleure solution.

Tiffanie HAMIMED | Consultante RH - Chargée des RH en recherche de nouvelles opportunités | Brest

Tiffanie HAMIMED
Consultante RH - Chargée des RH en recherche de nouvelles opportunités

162 contacts directs

Question de Tiffanie HAMIMED

Quelles distinctions pourraient être faites en termes de compétences et de qualités, entre un Consultant en recrutement issu de la flière RH et un Consultant en recrutement issu du métier dans lequel il recrute?
Il y a un souvent un débat entre les personnes issues de la filière Ressources Humaines et les ingénieurs ou techniciens qui acceptent parfois mal les appréciations et décisions de recrutement des professionnels issus de la filière Ressources Humaines. Comment les convaincre que ces professionnels ont aussi une crédibilité et une légitimité par rapport au manager ou au N+1 issu de la technique ? Pourriez-vous m'apporter votre avis?
Posée par Tiffanie HAMIMED
Voici 6 ans et 1 mois | Ressources Humaines et Recrutement | Personnel et Recrutement

Votre réponse

Réponse privée, visible uniquement par l'auteur de la question

6 réponses

 2 pertinentes 
Claudie Jover | Management Développement RH

BOnjour Tiffanie,

Pas mal de choses ont été évoquées par les viadéociens précédents.

Je suis d'accord sur le principe de complémentarité entre opérationel et RH lors d'un recrutement car leurs approches ne sont pas les même et qu'ils ne vont pas valider les mêmes compétences et qualités du candidat.

Le problème ne se pose donc pas en entreprise, ou alors il faudrait revoir les processus de recrutements mis en place, mais plutôt dans les cabinets de recrutments dans lesquels vous trouvez des recruteurs ne connaissant pas toujours l'entreprise, ne connaissant pas toujours les métiers et qui pour sélectionner un candidat favorisent le clonage afin de rester dans un cadre appris et connu !
Et c'est bien dommage pour les entreprises qui peuvent attendre longtemps des cvs intéressants et les candidats que l'on ne sélectionne jamais car ils sortent des sentiers battus !

Voilà ma pierre à l'édifice du problème posé en permanence par le recrutement.

Cordialement,

Claudie

Réponse de Claudie Jover | Management Développement RH
Il y a 5 ans et 9 mois | Lui écrire | Toutes ses réponses

Béatrice AUCHBAUM-HOUMEAU | DRH et communication interne, MEGNIEN INDUSTRIES

Bonjour,
En qualité de DRH et de recruteur, dans un milieu où l'on a tendance à considérer que le technique prévaut, je me permets de vous faire part de mon expérience. elle vaut ce qu'elle vaut.
Lorsque je dois recruter un candidat, je prends en compte bien sûr ses aptitudes techniques (ce qu'il connait, qu'il a déjà mis en oeuvre, les connaissances qu'il a des environnements transmversaux...), mais je m'attache aussi à la personne et à ses qualités et faiblesse. Ses appétences, sa manière de se comporter dans telle ou telle situation sont également importantes. La raison en est que n'importe quel technicien ou ingénieur ne travaille qu'au sein d'une équipe, d'imortance plus ou moins grande. savoir travailler en équipe est aussi important que les compétences en mathématiques, en résistance des matériaux ou en chimie organique. L'entreprise est un système où doivent travailler ensemble des caractères et des personnes ne sachant pas parler le même langage (les commerciaux versus les tehniciens ou/et les financiers...). Si le recruteur n'a pas les compétences techniques pour évaluer les candidats, il existe dans les process des modules (entretiens avec des technicien où on valide cette compétence particulière, mises en situation...). L'atout du DRH ou du recruteur à mon avis repose sur sa capacité à prendre en compte l'ensemble des éléments et de pouvoir imaginer si le candidat réussira ou non dans le poste. Ce que nous cherchons tous c'est le candidat idéal. ils le sont tous dans des entreprises différentes, et à des postes différents. le tout est de trouver la bonne adéquation sans laquelle les conditions d'exercice d'un emploi sont difficiles pour les deux partenaires l'entreprise (N+1 en général) et le candidat.
Bien à Vous

Réponse de Béatrice AUCHBAUM-HOUMEAU | DRH et communication interne, MEGNIEN INDUSTRIES
Il y a 6 ans et 1 mois | Lui écrire | Toutes ses réponses
Réponse pertinente

Serge SADIK | Responsable Grands Comptes Directs, EOL. BREVIDEX, ROSNY SOUS BOIS 93

Bonjour Tiffanie,
Je rejoins Sylvie dans sa conclusion. Pour moi, le principal n'est pas de comparer la compétence ou la qualité (au sens civique du terme) des intéressés mais de faire bénéficier de leurs expertises métier spécifiques pour œuvrer à l'atteinte des objectifs de l'Entreprise.
Pour moi, le cadre encadrant doit clairement exprimer les critères de sélection et les particularités pour son recrutement auprès du RH. Il pourra alors établir de réelles appréciations objectives en rencontrant les candidats.
Le RH ne peut être compétent sur les tous domaines spécifiques à chaque département de l'Entreprise (et ce n'est pas grave).
Il pourra confirmer en entretiens les informations récoltées et valider que le candidat remplit correctement les critères requis initialement.
Son éclairage permettra de positionner justement le poste dans la grille de classification de l'Entreprise afin d'éviter d'éventuelles frustrations aux autres salariés.
Il sera à même de répondre aux interrogations du recruté sur son intégration, la politique de formation et ultérieurement sa mobilité interne.
En clair, pas de concurrence.
A bientôt

Réponse de Serge SADIK | Responsable Grands Comptes Directs, EOL. BREVIDEX, ROSNY SOUS BOIS 93
Il y a 6 ans et 1 mois | Lui écrire | Toutes ses réponses

Victor Hallit * | Directeur, Net Recrute

Bonjour Tiffanie,

En effet, votre question est une réalité que nous ne pouvons pas nier.
Etant recruteur moi même, j'essaie, autant que possible, d'avoir un discours proche des candidats.
En d'autres termes, j'essaie de me renseigner au maximum sur le travail de la personne, le type de projet, le type de technologies utilisées, le type de problèmes majeurs rencontrés, etc. Je me renseigne également sur l'ambiance du travail : les heures d'arrivée, de sortie, la moyenne d'âge, etc.

Ceci me permet d'avoir un discours très proche des techniciens et avoir une légitimité à leurs yeux.

En espérant avoir pu vous aider.

Cordialement,

Réponse de Victor Hallit * | Directeur, Net Recrute
Il y a 6 ans et 1 mois | Lui écrire | Toutes ses réponses

Thomas Revest | Directeur administratif et financier, Groupon

Une chose est certaine: tous les ingénieurs ou techniciens s'imaginent qu'ils sont des stars dans leur domaine et c'est difficile de leur faire relativiser cette idée préconcue.
Ils voient les consultants comme des théoriciens qui ne savent pas de quoi ils parlent. La plupart ignore qu'il existe des fonctions parallèles.
Du coup, il y a 2 manières de discuter avec eux sur leur compétence:
La première consiste à parler de leur domaine en question dans un language qu'il parle. Inutile de parler de sociabilité à un informaticien: mieux vaut parler de ses lacunes en code.
La seconde consiste à etre plus philosophe. On l'utilise en Chine sous la forme d'une expression symbolique: " Tu ne peux pas dire que tu vois la Forêt, si tu es dans la forêt". Cela signifie que la forêt se visualise mieux d'un avion qui l'a survole. Ainsi le bucheron doit écouter parfois le pilote!

Réponse de Thomas Revest | Directeur administratif et financier, Groupon
Il y a 6 ans et 1 mois | Lui écrire | Toutes ses réponses
Réponse pertinente