Ses contributions

Ci-contre se trouve la liste des réponses de Yoan B. aux questions des autres membres.

Les réponses pertinentes correspondent aux réponses jugées intéressantes ou complètes.

Yoan a répondu à 30 questions

Question posée par Rafael Da Gamma Alves | Il y a 6 ans et 9 mois |
Bonjour Rafael,

La confiance viendra au fil du temps,.... je sais c'est une réponse de normand mais c'est la réalité lol. En start up il va être très difficile de décrocher des appels d'offre. Il faut attaquer plus petit.
Vous allez commencer par convaincre grâce à vos capacités commerciales et c'est vous en face à face avec votre client, avec votre attitude et votre comportement qui instaurerez cette confiance. Ensuite le bouche à oreille fera son travail et la liste de vos références également.
Faites vous connaitre dans les réunions business vers chez vous, ça marche pas mal pour commencer et rencontrer des décisionnaires qui peuvent vous intéresser.

Bon courage et dans un preier temps c'est de votre personne qu'il va falloir jouer, car votre start up, c'est vous.

Bon succès dans les affaires.
Réponse donnée voici 6 ans et 7 mois | Réponse Pertinente
Question posée par Thomas BIRON | Il y a 9 ans et 5 mois |
Bonjour,

Vous pouvez me contacter au 0615502688 afin que l'on discute de votre problématique.

Je vous dirai ensuite si je suis en mesure de vous aider.

Cordialement

Yoan
Réponse donnée voici 9 ans et 4 mois | Réponse Pertinente
Question posée par Alexandra PRATS - ALAZET | Il y a 9 ans et 10 mois |
Bonjour,

A mon sens se lancer dans la vente auprès des boutiques tient du suicide car tout se négocie en centrale (sauf pour les petites boutiques indépendantes mais qui malheureusement se raréfient).

Il lui serait moins risqué et moins couteux d'organiser des soirées privées de vente et de présentation de ses produits.

Enfin, pour démarcher des boutiques, il ne faut pas une plaquette mais un catalogue avec des prix de vente pour la boutique et des prix de vente finaux, des dégressifs suivant les volumes, un plan d'action et des arguments assurant la vente des produits et la rotation des stocks.... et une mallette de présentation des créations. Il faut qu'elle se fasse connaître via des blogs ou des sites communautaires pour développer sa notoriété avant de commencer à démarcher des revendeurs potentiels.

L'approche que vous mentionnez me parait risquée... pourquoi ne pas lui assurer ce rôle de conseil et plutôt que de lui faire une plaquette lui construire un plan de communication qui lui permettrait d'accroitre sa notoriété et de commencer à organiser des ventes privées ou recruter une force de vente indépendante....

Je ne sais pas si cela pourra vous aider... si oui c'est super.

Bon courage pour la suite et je vous souhaite plein de succès.

Cdlt
Réponse donnée voici 9 ans et 10 mois | Réponse Pertinente
Question posée par Edoardo Ferreri | Il y a 10 ans |
Bonjour,

Une question plus précise, un bonjour, merci et cordialement sont de rigueur ici, c'est même la moindre des choses.

Cordialement.
Réponse donnée voici 10 ans
Question posée par Serge Behar | Il y a 10 ans |
Bonjour,

Vous pouvez, afin de diminuer le cahier des charges et que cela vous coûte moins cher, commencer par vous renseigner sur ce que font les concurrents dans ces pays.
Quels types de modèles distribués? Où? Comment se structure la distribution? Comment communiquent-ils? Une visite sur place de quelques semaines pourront vous apporter ces réponses.

Dans les pays asiatiques il vous faudra obligatoirement une sorte d'agent commercial, quelqu'un qui connaît parfaitement les ficelles de la distribution, les us et coutumes qui n'ont absolument rien à voir avec ce que nous connaissons en Europe.

Commencez par étudier cela, estimez ce que vous pouvez vendre et voyez si enfin ce la ne vous coûte pas plus cher que d'attendre un peu que la crise se tasse en Europe...

Espérant avoir pu vous aider...

Cordialement
Réponse donnée voici 10 ans | Réponse Pertinente
Question posée par Zakariaa OURIQUA | Il y a 10 ans et 1 mois |
Bonsoir,

JE me permets un simple commentaire car je suis stupéfait des réponses qui ont été faites. Je parle de celles faisant un lien direct entre finance islamique, islam et parfois extrémisme.

Je souhaite juste dire que même si elle porte le nom islamique, cette finance est construite sur des règles strictes afin de mieux maîtriser les flux d'argents et d'optimiser la répartition des richesses entre les parties prenantes (stakeholders).

Je ne suis ni financier, ni islamique, mais s'il vous plait, arrêtez de tout mélanger. La question posée, surtout s'il s'agit d'un travail de recherche, revêt un caractère technique et non religieux.

Pour finir, oui je pense que d'adapter des pratiques de finance islamique à la finance libérale occidentale ne nous ferait pas de mal.

A bon entendeur.

Bien cordialement.
Réponse donnée voici 10 ans et 1 mois | Réponse Pertinente
Question posée par Marc Nevoux | Il y a 10 ans et 2 mois |
Bonjour,

Votre question soulève toutes les problématiques de relation entre back et front office.
Ce qui est essentiellement valorisé est ce qui rapporte de l'argent directement, à savoir tout ce qui transmet l'image, les valeurs et l'offre de l'entreprise.....
Mais ceci n'est, comme vous le soulignez, que la face visible de l'iceberg. En effet vous citez à juste titre les petites mains mais il ne faut pas oublier le reste de la structure et des fonctions de soutien de l'entreprise. Je parle par là des acheteurs, des marketeurs et communiquants, des services financiers, des experts qualité qui chacun de leur manière contribuent à optimiser la rentabilité de l'entreprise.
Enfin, ne pas oublier la RH, qui part sa gestion sociale peut amener à mettre en place des cultures d'innovation (par exemple). Et comment quantifier, chiffrer et appliquer un taux de rentabilité à une idée, un process amélioré, un changement de positionnement lorsque l'on fonctionne à court terme?

C'est à mon sens ce qui fait que le front office est valorisé :
-front office = cash à court terme
-back office = cash à long terme

Le mot rentabilité à long terme étant étranger à la plupart des actionnaires, et donc aux boss qui en dépendent (pour ne pas se faire éjecter), le court terme l'emporte.

Voilà, c'est un peu brouillon, mais c'est ma vision. Espérant que cela aura enrichi votre réflexion.....

Cordialement.

Yoan
Réponse donnée voici 10 ans et 2 mois
Question posée par Sylvain Duclois | Il y a 10 ans et 5 mois |
Bonjour,

La réponse déjà énoncée est très juste.

Cependant en matière de marketing, la tendance est toujours à matérialiser par des concepts, des modèles et des procédures (4p et 4c) des choses qui ne tiennent que du bon sens.

La raison essentielle d'un produit, et là je ne vous apprend rien, est de générer du chiffre d'affaires dans un premier temps et de la marge dans un second.

Pour cela, il faut qu'il réponde aux attentes des consommateurs et clients, qu'il soit visible (notoriété spontanée et assistée) grâce à sa communication et sa distribution, que son coût de fabrication soit rentabilisable dans un délai assez court (ROI et mesures du business plan).

Maintenant ce que je critique dans les 4c, c'est qu'ils n'en forment en fait que deux.
Nous avons :
1 les besoins du client (tout va bien jusque là)
2 du Coût global du produit (également tout va bien)
3 des Canaux de distribution
4 de la Communication

Les points 3 et 4 ne sont donc que des composantes du point 2.

Maintenant comment évaluer le coût global du produit? L'intégration des canaux de distribution génère des coûts (promotion, marges arrières,coûts de transaction......)et doivent ils être pris en charge dans le point 2 "coût global du produit"? OUI
Idem pour la communication.

Enfin, je tiens à préciser que le modèle des 4C à le mérite de mettre en lumière et ce dans le marketing BtoB que la création d'un nouveau produit, d'une innovation, ne doit provenir que de la relation avec le client et qu'il faut être l'écoute de ses besoins pour guider la R&D.

LE marketing des 4P ne s'applique aujourd'hui qu'à des produits. Pour les services il s'agit du modèle des 6 ou 7P inspirés des modèles de servuction.

Espérant que cela pourra enrichir votre réflexion sur ce modèle.

Cdlt
Réponse donnée voici 10 ans et 5 mois | Réponse Pertinente
Question posée par Klenakan Eric TRAORE | Il y a 10 ans et 5 mois |
Bonjour,

Les éléments donnés par Alain sont très justes.

Cependant rien ne sert de réinventer ce qui existe déjà. Trouvez un autre projet similaire au votre (cible, standing, etc...)et analysez la manière dont ils procèdent.

Ca sera à mon sens riche d'enseignements.

Cdlt
Réponse donnée voici 10 ans et 5 mois
Question posée par Christophe Joly | Il y a 10 ans et 5 mois |
Bonjour,

Je suis entrain de mettre ça en place pour un de mes clients et j'ai réalisé une étude sur la création de valeur de ce type de travail et les risques inhérents.

Contactez moi.

Cdlt
Réponse donnée voici 10 ans et 5 mois
Question posée par Pascale Charlier | Il y a 10 ans et 5 mois |
Bonjour Pascale,

Vous avez besoin de communiquer en interne mais pour véhiculer quel type d'information?

En effet le support de communication variera s'il s'agit de transmettre les nouvelles directives de merchandising ou les offres du CE pour les vacances.

Précisez votre question vous aurez certainement des réponses pertinentes.

Dans l'attente je reste à votre disposition si vous souhaitez que l'on développe cela ensemble.

Cdlt
Réponse donnée voici 10 ans et 5 mois | Réponse Pertinente
Question posée par Ouali Noureddine | Il y a 10 ans et 5 mois |
Bonjour,

De quel genre de partenaires avez vous besoin?

Cdlt
Réponse donnée voici 10 ans et 5 mois
Question posée par Joan ROSIAUX | Il y a 10 ans et 5 mois |
Bonjour,

Vous pouvez aussi vérifier les programmes de écoles de commerce à toulon et alentours qui proposent des formations continues et une spé marketing (niveau dess / master 2).

Cordialement
Réponse donnée voici 10 ans et 5 mois
Question posée par Julien Goubet | Il y a 10 ans et 5 mois |
Bonjour,

Je ne pense pas être assez spécialisé pour enrichir un entretien mais voici deux liens qui je pense pourraient vous être utiles :

http://www.neteco.com/271992-publicite-mobile-mma-harmoniser-formats.html

http://www.relationclient.net/mobiLead-une-nouvelle-approche-du-marketing-relationnel-avec-les-technologies-de-lecture-Optique-et-Radio-NFC_a3999.html

J'espère que cela pourra vous aider et vous apporter des ouvertures sur l'avenir du marketing mobile et de son processus de fidélisation. (surtout le deuxième lien).

Cordialement
Réponse donnée voici 10 ans et 5 mois | Réponse Pertinente
Bonjour,

Votre message serait plus approprié dans la rubrique annonces.

La rubrique experts n'a pas été conçue pour le démarchage.

Cdlt
Réponse donnée voici 10 ans et 5 mois

12>