FIDAL

Juridique/Droit | 2 572 abonnés

77 avis

3.5/5

Dernier avis le 28/10/2019
Répartition de la note sur 77 avis
22%
35%
18%
13%
12%

Résultats par catégorie

Conditions de travail

Note de l'entreprise
2.9/5
Note du secteur secteur : Juridique/Droit
3.1/5
Classement sectoriel secteur : Juridique/Droit
n°48
Salaire 2.8/5
Avantages sociaux 2.9/5
Stress / Pression 2.6/5
Espace de travail et équipements 3.1/5
Facilité d'accès 3.3/5
Note de l'entreprise
Note du secteur

Carrière

Note de l'entreprise
3/5
Note du secteur secteur : Juridique/Droit
3/5
Classement sectoriel secteur : Juridique/Droit
n°36
Intérêt des projets / missions 3.4/5
Responsabilité / Autonomie 3.2/5
Reconnaissance du manager 2.5/5
Formation et développement des compétences 3.2/5
Evolution de carrière / Mobilité 2.5/5
Note de l'entreprise
Note du secteur

Gestion d'entreprise

Note de l'entreprise
2.6/5
Note du secteur secteur : Juridique/Droit
2.9/5
Classement sectoriel secteur : Juridique/Droit
n°50
Politique de Management 2.4/5
Vision / Stratégie 2.5/5
Transparence de l'information 2.2/5
Ambiance de travail 3/5
Atteinte des objectifs de l'entreprise 2.9/5
Note de l'entreprise
Note du secteur

Culture d'entreprise

Note de l'entreprise
2.8/5
Note du secteur secteur : Juridique/Droit
3.2/5
Classement sectoriel secteur : Juridique/Droit
n°47
Implication des employés 2.8/5
Esprit d'équipe 2.9/5
Valeur et culture 2.9/5
Créativité / Innovation 2.8/5
Communication Interne 2.6/5
Note de l'entreprise
Note du secteur

Avis des employés

9 avis

A oublier très vite

1
- Avis anonyme - Employé actuel
Maillage territorial du cabinet
Conditions de travail très difficiles (beaucoup d'arrêts maladie, de surcharge de travail, de stress, de burn-out...) Système informatique vétuste et handicapant Ambiance de travail délétère
Conseils à l'entreprise : Sortir de schémas archaïques en matière de management et de développement commercial (envoi courriers dans un monde de plus en plus écolo, les N+1 sont des superviseurs et non pas des managers, etc.) Ne pas se contenter de la force de la marque, de sa renommée
Confiance en la direction : non Recommande l'entreprise : non
Avis utile ? oui (0) non (0)

Aucune cohésion d'équipe.

2
- Avis anonyme - Employé actuel
Ambiance générale bonne
Manque de cohésion au sein d'une équipe entre les assistantes et avocats. Manque d'explication des dossiers auprès assistantes.
Conseils à l'entreprise : Créer des moments entre assistantes et avocats au sein d'un même service. Si une belle cohésion d'équipe existe au sein d'un service, ça se ressentira dans l'entreprise. Plus les gens se sentent bien, plus ils s'investissent.
Confiance en la direction : non Recommande l'entreprise : non
Avis utile ? oui (0) non (0)

Beaucoup d'incompréhension avec une structure empreinte de lourdeur.

1
- Avis anonyme - Ancien employé
Formation, appui technique et intérêt technique des dossiers.
Communication et transparence interne.
Confiance en la direction : non Recommande l'entreprise : non
Avis utile ? oui (0) non (0)
Denis Ribiere

Pourquoi travailler dans un BIG FOUR ?

4
- Denis Ribiere - Ancien employé
Le know-how du siège technique à Paris était très en avance sur la créativité à l'origine de la société avec l'ancien Cabinet SJFF. Depuis les principaux concurrents ont largement rattrapé leur retard. Le Cabinet Fidal a cependant toujours une très grande expertise pratique au niveau des PME, ce que n'a pas le Bureau Lefebvre. Fidal possède une très grande compétence au niveau de sa direction technique nationale et maintenant régionale, mais on la retrouve également chez Lefebvre au même niveau si ce n'est légèrement plus documenté.
Manque d'évolution de carrière. Taux de rémunération figée. Postes de cadres difficiles à pourvoir. L'évolution de carrière doit se faire au volume de la clientèle acquise, seule évaluation objective de la qualité de l'associé. PWC et E& Y ont malheureusement le même défaut. Ce qui permet de constater que Les BIG FOUR génèrent leur propre concurrence. On constatait donc un Turn over élevé chez Fidal collaborateurs intéressés et même associés et donc la fuite des meilleurs éléments qui s'installent en professionnels libéraux.
Conseils à l'entreprise : Le nouveau statut de TNS qui remplace l'ancien système de collaboration de la SELAS FIDAL a peut-être changé la rémunération et la motivation des collaborateurs si les charges de structure qui leur sont facturées en sus comme l'étaient précédemment les frais de dossier qui réduisaient le taux d'intéressement sur les honoraires, ne sont pas venu à nouveau annuler cette évolution. En particulier les associés jusqu'à ces dernières années, n'avaient pas le niveau de rémunération auquel leur qualité aurait dû leur donner droit pour les fidéliser. Les prises d'initiatives doivent donc continuer dans ce sens et la communication sur la stratégie être plus largement diffusée.
Confiance en la direction : oui Recommande l'entreprise : oui
Avis utile ? oui (0) non (0)

10 ans en tant qu'avocat fiscaliste chez Fidal en Province

4
- Avis anonyme - Ancien employé
Grande autonomie et responsabilités confiées rapidement sur des dossiers intéressant ce qui permet de développer rapidement une importante expertise en fiscalité générale.
L'évolution de carrière est assez lente, les possibilités de mutation interne très restreinte et peu favorisées.
Confiance en la direction : non Recommande l'entreprise : oui
Avis utile ? oui (0) non (0)

Vous aimez ce service ?

Aidez la communauté en évaluant les entreprises de votre parcours !

Evaluer

Vous aimez ce service ?

Aidez la communauté en évaluant les entreprises de votre parcours !

Entreprises similaires

Linklaters

50 - 199 employés

CMS Bureau Francis L…

50 - 199 employés

Taj - Société d'Avoc…

50 - 199 employés

Baker Mckenzie

50 - 199 employés

Gide Loyrette Nouel

50 - 199 employés

Cabinet d'Avocats

500 - 999 employés

Allen Overy

50 - 199 employés