MEDIA-SANTE

Santé | 88 abonnés

3 avis
  • MEDIA-SANTE
    MEDIA-SANTE
    il y a 4 jours

    Quelle est la nature fiscale de la prime OPTAM et OPTAM-CO pour votre déclaration de revenus professionnels 2018 ? 👉http://bit.ly/2vbsEEk L’OPTAM modifie radicalement tant la donne fiscale que sociale en substituant une prime à des remboursements de cotisations sociales de feu le CAS. Cette prime constitue d’un point de vue fiscal une recette libérale de nature conventionnelle ressortant du secteur I, venant s’ajouter tout simplement à vos gains divers, en tant que « aides et subventions de toute nature ». Elle est donc pleinement soumise aux taux habituels de vos cotisations sociales personnelles, bloc CSG-CRDS inclus. Par contre, sur le plan fiscal, comme il s’agit d’une recette 2018 considérée comme ...

  • MEDIA-SANTE
    MEDIA-SANTE
    il y a 4 jours

    Comprendre les subtilités et éviter les pièges de la déclaration Micro-BNC 2019 👉 http://bit.ly/2UJpd6X Voici une liste commentée des 13 subtilités couvrant la totalité des situations rencontrées par nos lecteurs dans le cadre de la déclaration super-simplifiée de leurs recettes libérales, sur le formulaire n° 2042-C-PRO, dans le régime dit « Micro-BNC », qu’il s’agisse de la version papier ou de la version dématérialisée. Le tout accompagné d'une conduite à tenir spéciale pour l'année fiscale blanche exceptionnelle 2018. Attention aux cas particuliers concernant les débuts d'activité en cours d'année 2015, 2016 ou 2017, ou encore les fins d'activité en cours d'année 2018.

  • MEDIA-SANTE
    MEDIA-SANTE
    il y a 18 jours

    Passer en société pour déduire sans limite les frais de véhicules ? 👉 http://bit.ly/2FZvthZ Nous répondons à cette question : « Je réalise un fort chiffre de recettes libérales, et donc un BNC élevé, suis imposé fiscalement de manière importante, sans parler des cotisations sociales, et je suis vraiment agacé par les contrôles tatillons de mon AGA. J’ai participé à une soirée d’information sur les SEL, et je suis désormais d’autant plus tenté par ce cadre juridico-fiscal que l’animateur nous indiqué qu’en société, nous ne sommes en aucun cas limités par les plafonds de déduction des frais de véhicules imposés aux BNC ou aux salariés. Mais est-ce bien vrai, cela m’a fortement étonné ? ». Quelques surprises vous attendent sur ce sujet

  • MEDIA-SANTE
    MEDIA-SANTE
    il y a 18 jours

    Quelle meilleure solution pour votre véhicule utilisé en professionnel : achat neuf, occasion, LOA, LLD, frais réels, forfait, électrique, hybride ? 👉http://bit.ly/2K12CxQ Loin, très loin des discours commerciaux des sites soit disant spécialisés et des revues spécialisées qui ne vivent que de la manne publicitaire des vendeurs de voiture, ou des loueurs de voiture à l'argumentaire enfumé, voici un dossier objectif sur cette question, couvrant tous les cas de figure du médecin libéral, le tout chiffré, décortiqué, et expliqué de manière pédagogique. Vous y trouverez notamment un outil vous permettant de vous retrouver facilement dans le maquis de ce sujet, jamais évoqué ni vulgarisé, et pourtant très simple : le concept de déficit de défiscalisation, ainsi qu'un chapitre sur "Comment rouler électrique sans y laisser trop de plumes ?"

  • MEDIA-SANTE
    MEDIA-SANTE
    il y a un mois

    Déclaration du revenu libéral en exonération fiscale de zones déficitaires en offre de soins, zones blanches ou sensibles 👉http://bit.ly/2J7bGky Afin d’inciter les médecins libéraux à s’investir dans la PDS (permanence des soins) dans les zones déficitaires en offre de soins, en tant qu’effecteurs sur le terrain ou en tant que régulateurs, le législateur leur propose un dispositif fiscal attractif d’exonération d’impôt sur une partie importante du revenu fiscal généré par la participation à la PDS. Notre expérience quotidienne montre que rares sont les médecins installés sachant utiliser à plein et surtout convenablement déclarer au fisc ce dispositif, rarissimes les médecins remplaçants, et quasi-inexistants les comptables. Notre dossier détaille ces questions en année normale, standard, mais également en année fiscale blanche exceptionnelle 2018...

  • MEDIA-SANTE
    MEDIA-SANTE
    il y a 2 mois

    Optimisation fiscale et sociale des médecins à double activité (de soins + autre en lien avec la médecine) 👉http://bit.ly/2DYE2bQ Nombreux sont nos abonnés à pratiquer une double activité : une véritable activité médicale de soins d’une part, et une autre activité « en lien avec la médecine » d’autre part. C’est le cas très classique du médecin (salarié ou libéral peu importe) pratiquant une spécialité X ou Y, et ayant par ailleurs une activité rémunérée de consultant pour l’industrie pharmaceutique ou pour l’information médicale, par média interposé. Ces praticiens disposent d’une possibilité particulièrement attractive de loger leur activité « en lien avec la médecine » dans une structure juridico-fiscale spécifique. Cela, en vue d’un objectif radical d’optimisation fiscale et sociale : soustraire tous les bénéfices (au sens large) de cette activité à la progressivité du taux de leur impôt sur le revenu (IRPP) d’une part, et à toute cotisation sociale (ni Urssaf, ni maladie, ni Sécu. des Indépendants, ni Carmf, ni Cipav, etc.) d’autre part.

  • MEDIA-SANTE
    MEDIA-SANTE
    il y a 2 mois

    Quelles sont les activités de médecins soumises à la TVA ? 👉http://bit.ly/2GeA7tX La pratique des soins de nature médicale — libérale ou salariée — en tant qu’activité réglementée dépendant d’un Ordre professionnel est de principe exonérée de TVA (taxe sur la valeur ajoutée). Alors pourquoi consacrer un long dossier à la TVA dans ces conditions ? Pour deux raisons : d’abord parce que cette règle générale est affectée par des exceptions législatives de plus en plus fournies ; enfin parce que de nombreux praticiens diversifient progressivement leurs activités hors du champ strictement réglementé, et par conséquent hors du champ d’exonération à la TVA (collaboration libérale, industrie pharmaceutique, certificats médicaux, expertises, etc.)

  • MEDIA-SANTE
    MEDIA-SANTE
    il y a 3 mois

    Déclarer vos revenus libéraux 2018 ou 2019 dans le sens de vos intérêts 👉https://bit.ly/2RU4eMD La réforme fiscale du régime Micro-BNC bouleverse l'accès à ce régime déclaratif particulièrement attractif. En plus, la réforme du prélèvement de l'impôt à la source vient télescoper celle du régime Micro-BNC offrant à tous les médecins libéraux débutants des opportunités d'optimisation fiscale comme jamais il n'en a existé. Ce dossier exhaustif concerne tous les médecins libéraux, débutants leur activité libérale, ou fins gestionnaires, placés dans des situations particulières, y compris les installés dont l’activité est saisonnière, occasionnelle, intermittente ou modeste, ou encore accessoire à une activité salariée et cela sans limitation de chiffre d’affaires. Elle concerne aussi les médecins qui projettent de réduire leur activité libérale et/ou de la cumuler avec la perception leur pension retraite. Il permet de comprendre, même si vous êtes fâché avec la comptabilité, où se situe votre intérêt déclaratif entre une déclaration dite « spécial BNC » ou encore « Micro-BNC » sur le formulaire fiscal n° 2042-CPRO de vos revenus professionnels libéraux et une déclaration dite au réel, ou encore contrôlée, sur le formulaire fiscal n° 2035...

  • MEDIA-SANTE
    MEDIA-SANTE
    il y a 3 mois

    Pratiques légales et illégales de la télémédecine, téléconsultations, téléexpertises, téléconseils 👉http://bit.ly/2RgNIXD La pratique de la télémédecine est devenue légale à compter du 18 septembre 2018. Le patient peut ainsi bénéficier d’un acte de téléconsultation ou de téléexpertise. Cette forme d’exercice vient s’ajouter à une pratique légale déjà bien implantée dans certaines spécialités (radiologues par exemple), et à de nombreuses pratiques borderline, ou carrément illégales en matière de conseils médicaux. Ce dossier fait le point technique sur ces sujets et alerte fortement les médecins remplaçants, cible toute trouvée de certaines pratiques illicites...

  • MEDIA-SANTE
    MEDIA-SANTE
    il y a 3 mois

    Deux nouveaux statuts : les médecins experts judiciaires dès 2019, et les médecins salariés remplaçants libéraux occasionnels dès 2020 👉http://bit.ly/2ADQbkk La loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 introduit deux nouveaux statuts pour certains médecins. Les médecins experts judiciaires sont concernés dès maintenant et les médecins salariés remplaçants libéraux occasionnels le seront dès 2020. Notre avis sur le nouveau statut proposé est tranché et très négatif : nous éclairons ici tous les aspects financiers qui attendent ces candidats

Rejoignez Viadeo pour connaitre les dernières offres d'emploi et actualités des entreprises qui vous intéressent.

S'inscrire gratuitement