Christophe PROUST

Christophe PROUST

Directeur de Recherches-INERIS & Professeur, UTC
 

En poste chez INERIS, Université de Technologie de Compiègne (UTC)

 

    En résumé

    Diplômé de l'INSA de Lyon (énergie), de l'Université Claude Bernard (Master Mécanique), de l'université de Poitiers (Doctorat et MBa) puis de l'Institut Polytechnique de Lorraine (HdR), j'ai travaillé une année en bureau d'étude (pendant la scolarité à l'INSA), puis au CNRS (attaché de recherche) puis au CERCHAR devenu INERIS successivement mais souvent simultanément comme ingénieur d'études, chef de projets, responsable de laboratoires, coordinateur sécurité pyrotechnique, responsable de programme (coordination d'une quinzaine de projets) puis comme directeur de recherches, poste davantage tourné vers la prospective, l'établissement de partenariats, la stratégie scientifique et la formation des futurs experts. Le domaine d'application de mon histoire à l'INERIS est la maitrise du risque technologique sous toutes ses dimensions : compréhension/simulation/expérimentation des phénomènes dangereux (incendies, explosions, fuites,...), techniques de maitrise des conséquences (évents, vannes,...), analyse des risques appliquées à des secteurs spécifiques (aérospatiale, énergie, nouvelles filières). Il m'a été permis de monter de grosses équipes de R&D avec des capacités expérimentales de rang mondial (laboratoire de 7 ha à Montlaville dans l'Oise servi par une vingtaine de personnes), qui, au besoin développent leurs propres techniques d'analyse (capteurs, infrastructures d'essai, codes numériques). C'est un peu un village gaulois mais c'est ma plus grande fierté! C'est au titre de Directeur des recherches qu'est advenue ma nomination comme Professeur à l'Université de Technologie de Compiègne, avec aujourd'hui une petite équipe (2 permanents et 7 thésards), tournée vers les aspects fondamentaux du risque technologique (phénomènes dangereux, simulation, analyse des risques) en complément et en amont des activités traditionnelles de l'INERIS (et des industriels). Si certaines de ces thèses sont très fondamentales (prédiction des propriétés dangereuses de nouvelles substances, exploitation des signaux faibles au service de l'analyse des risques, simulation numérique directe de problèmes de combustion,....), d'autres sont plus applicatives et volontiers conduites en partenariat étroit avec (et dans) le monde industriel (mise au point de méthodes de maitrise des risques adaptées à la filière hydrogène, aux nouveaux réacteurs électronucléaires, maitrise des incertitudes de la simulation CFD appliquée aux risques majeurs,...). L'enseignement pratiqué auprès des étudiants est volontairement axé sur l'opérationnel. En "Risques Majeurs", l'objectif est qu'ils soient capables de construire une étude des dangers.

Parcours

Professeur

Chez Université de Technologie de Compiègne (UTC)

De mars 2010 à aujourd'hui
 

Compétences

 
  • Chimie
  • Communication
  • Conception
  • Encadrement
  • Energie
  • Formation professionnelle
  • Mécanique
  • Mécanique des fluides
  • Voir toutes les compétences (10)

Langues parlées

 

Centres d'intérêt

 
  • histoire
  • littérature
  • sciences
  • social
  • société
  • transmission