Gérald le Cleuziat

Gérald le Cleuziat

Enseignant cours et atelier de philosophie, l'Education Nationale

Propose son expertise
 

En poste chez l'Education Nationale, Ministère de l'Education nationale

Précédents : Lycée EREA Toulouse

 

Précédents : Académie De Paris, Université Paris, Université Paris I - Pantheon Sorbonne

 

    En résumé

    " Je suis une chose, es œuvres en sont une autre ! " Nietzsche Je propose en "free-lance" des cours d'introduction à la psychanalyse : « Maturité de l'homme : c'est d'avoir retrouvé le sérieux qu'on avait, enfant, en jouant. » Nietzsche Comment le petit d’homme, c’est-à-dire un être immature qui commence à vivre et à découvrir le monde en vivant dans une quasi-dépendance absolue à l’égard de son environnement, peut-il affronter son agressivité et sa destructivité et, chemin faisant, supporter les sentiments ambivalents que font naître en lui ses contacts et ses rapports avec toutes les personnes investies et chargées d’assurer ses soins matériels et affectifs ? De cette expérience cruciale dépend en grande partie le développement des processus de maturation chez l’enfant. De cette expérience cruciale dépendent encore l’apparition ou l’absence chez l’adolescent et l’adulte de graves dysfonctionnements psychiques synonymes de déshérences et de souffrances existentielles. Telles sont sans doute les problèmes les plus « passionnants » que la psychanalyse a dégagés depuis Freud jusqu’à Winnicott en passant par Ferenczi et Mélanie Klein. Au-delà des nombreuses divergences entre ces différents auteurs, il y a au moins un fait autour duquel ils se retrouvent : Le nourrisson et l’enfant continuent chez l’adulte à influencer, sinon à déterminer, les perceptions de la réalité extérieure et objective et les perceptions de la réalité interne et subjective le plus souvent peuplée de noires songeries et de rêves les plus fous ! De la qualité de ces perceptions dépend notre pouvoir de décision et d’action ! C’est dire que les enjeux se rapportant aux déformations perceptives que fait subir l’enfant chez l’adulte concernent toute personne soucieuse de grandir sans perdre sa précieuse spontanéité symbolisant dans le meilleur des cas ses premières années au monde. *** Objectifs pédagogiques : 1° De Freud à « l’enfant terrible de la psychanalyse » : Quels sont les besoins et les attentes légitimes de l’enfant chez l’adulte envoyé chez Ferenczi et découvrant sur son divan sa personnalité « borderline » ? 2° À la différence du complexe d’Œdipe, la position dépressive découverte et conceptualisée par Mélanie Klein est la grande absente dans les connaissances que se fait le commun des mortels sur la psychanalyse. Or, cette notion est pourtant capitale pour qui jugerait utile de se faire une idée des difficultés psychiques auxquelles est confronté le nourrisson dans ses contacts instinctuels au sein maternel. 3° Qu’est-ce que le complexe d’Œdipe ? Cette particularité de cette relation triangulaire qui offre à l’enfant, selon Freud et les psychanalystes, la pénible et l’heureuse opportunité de découvrir l’ambivalence de ses sentiments à l’égard de ses parents, mais encore ? ; 4° L’objet transitionnel et les phénomènes transitionnels : De la qualité de l’environnement « suffisamment bon » à la découverte du monde extérieur et à l’exploration du monde interne ayant conduit Winnicott à une conception originale de l’expérience culturelle.

Parcours

Enseignant cours et atelier de philosphie

Chez l'Education Nationale

De 2011 à aujourd'hui
Heures d'Enseignement Supplémentaires (HES) Philosophie : Maisons d'arrêt des femmes et des hommes. (Fleury-Mérogis)
 

Maître d'Internat

Chez Lycée EREA Toulouse

De 2010 à 2013
Assister et accompagner des élèves invalides dans leur scolarité au quotidien.
 

Université Paris, Paris

D.E.A. de philosophie, Université Paris 8

De octobre 1993 à juin 1998
Maîtrise de Philosophie (Université de Paris 1)
 

Académie De Paris, Paris

Cours de philosophie, Académie de Paris

De octobre 1993 à juin 1998
Professeur vacataire de Philosophie ( Cours de philosophie terminales STT (Biologie-Chimie) ENCPB. Atelier de réflexions : Classes relais. Stéphane Mallarmé. Paris 17ème.
 

Université Paris, Paris

Maîtrise de Philosophie, Université Paris 8

De juin 1993 à juin 1998
J'ai travaillé en particulier ces deux auteurs : Tocqueville et Nietzsche.
 

Compétences

 
  • Critique littéraire

Centres d'intérêt

 
  • Littérature/ Sciences humaines