Julien LEMAITRE

Julien LEMAITRE

Conseiller de gestion, Mairie De Lyon
 

En poste chez Mairie De Lyon

Précédents : Pôle Emploi, Ville de Montreuil, CALIA Conseil, Conseil général des Hauts-de-Seine, Assemblée des Départements de France

 

Précédents : Université Paris 1 Pantheon Sorbonne

Parcours

Conseiller de gestion

Chez Mairie De Lyon

De novembre 2018 à aujourd'hui
Conseiller de gestion au sein de la direction du contrôle de gestion de la Mairie centrale de Lyon, j'appuie les directions de l'éducation et du développement territorial ainsi que le centre communal d'action social (CCAS). Missions réalisées : - Etude du coût de la gestion des écoles - Analyse de ...
Lire la suite
 

Contrôleur de gestion

Chez Pôle Emploi

De octobre 2017 à octobre 2018
Contrôleur de gestion au sein de la Direction Administration Finances Gestion de Pôle emploi (50 000 agents, budget de 5,2 Md €) Missions réalisées : - Participation à l’élaboration et au suivi du budget - Cadrage et suivi des effectifs - Réalisation de la prospective budgétaire pluriannuelle - ...
Lire la suite
 

Contrôleur de gestion

Chez Ville de Montreuil

De avril 2015 à octobre 2017
Contrôleur de gestion rattaché au DGA Finances, Administration générale et Accueils Mes missions : - Refonte de la politique tarifaire de la Ville - Contrôle des subventions aux associations - Audit et renouvellement de délégations de service public : marchés forains, stationnement, crèches - Suivi ...
Lire la suite
 

Consultant sénior

Chez CALIA Conseil

De janvier 2009 à avril 2015
Expertise sectorielle des services publics de l'eau, de l'assainissement, de l'énergie et des déchets Réflexion sur le mode des gestion des services publics Audit et assistance à la renégociation et à la passation de contrat de délégations de services publics Assistance au retour en régie de ...
Lire la suite
 

Stagiaire

Chez Assemblée des Départements de France

2008
Stagiaire au service finances de l'ADF « Etude relative à la réforme de la fiscalité locale : révision des valeurs locative et création d’un nouvel impôt départemental sur la même assiette que la contribution sociale généralisée ».